2020 a bien été la pire année de l'histoire du transport aérien

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

2020 a bien été la pire année de l'histoire du transport aérien
Le secteur accuse une perte totale de 126,4 milliards de dollars. © VOO QQQ/Unsplash

"2020 a été une année que nous aimerions tous oublier", a déclaré Willie Walsh, directeur général de l'Association internationale du transport aérien (IATA) dans un communiqué publié le 3 août, présentant les données consolidées du transport aérien pour l'année 2020. Les statistiques confirment que l'année 2020 a été "la pire année jamais enregistrée", alors que la pandémie a occasionné des fermetures de frontières, des mesures de confinement et mis une grande partie de l'activité aérienne commerciale à l'arrêt.

L'année passée, 1,8 milliard de passagers ont pris l'avion, soit une baisse de 60,2% par rapport à 2019, qui avait comptabilisé 4,5 milliards de passagers. Cette baisse du nombre de passagers est "la plus importante enregistrée", précise l'IATA. Quant aux pertes nettes, elles se montent à 126,4 milliards de dollars, soit environ 106 milliards d'euros, démontrant "les effets dévastateurs" du Covid-19 pour le secteur.

À lire aussi — Le trafic aérien reprendra encore plus faiblement que prévu en 2021

'La Chine est le plus grand marché intérieur'

Le Moyen-Orient a subi la plus forte perte en termes de trafic passagers, avec une baisse de 71,5% (calculé en RPK — passagers-kilomètres payants), l'Europe arrive en seconde position (-69,7%), suivie de l'Afrique (-68,5%). La Chine est par ailleurs devenue "le plus grand marché intérieur", suite à une reprise plus rapide de son trafic.

Enfin, sur les cinq premières compagnies aériennes classées en fonction du nombre total de passagers-kilomètres réguliers transportés, trois sont américaines — American Airlines (1ère place), Delta Airlines (3ème), United Airlines (4ème) — et deux chinoises — China Southern Airlines (2ème), China Eeastern Airlines (5ème).

À lire aussi — En 2020, les aéroports européens sont revenus à leurs niveaux de trafic de 1995

Découvrir plus d'articles sur :