23 animaux qui risquent de disparaître à jamais

Deux bébés orangs-outans de Sumatra. Reuters

En mars 2018, le dernier rhinocéros blanc du monde, Sudan, est mort à 45 ans. Sudan, qui porte le nom de son pays de naissance et vivait sous la protection de gardes armés de la réserve d'Ol Pejeta au Kenya, à l'abri des braconniers, souffrait d'une dégénérescence des muscles et des os et a été euthanasié. Heureusement, les scientifiques ont pu rassembler du matériel génétique qui pourrait un jour être utilisé pour créer d'autres rhinocéros blancs du nord par fécondation in vitro. Sudan a également laissé derrière lui une fille et une petite-fille. Il y a donc une lueur d'espoir pour la conservation de la faune.

Malgré cela, de nombreuses autres espèces animales et sous-espèces risquent de disparaître pour de bon. Le léopard de l'Amour et l'éléphant de Sumatra ne sont que deux des 19 espèces classées comme "gravement menacées d'extinction" par le WWF, tandis que le vautour fauve, le crocodile des Philippines et le pangolin de Chine ont reçu la même classification sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Voici les 23 animaux qui sont sur le point de disparaître.

Le léopard de l'Amour est l'un des félins les plus menacés au monde, il est originaire de l'Extrême-Orient russe.

Environ 60 léopards de l'Amour vivent dans un parc naturel en Russie. DigitalART/Wikimedia Commons

Cette sous-espèce — également connue sous le nom de léopard d'Extrême-Orient, léopard de Mandchourie ou léopard de Corée, bien qu'elle ait presque disparu en dehors du bassin du fleuve Amour, dans l'est de la Russie — peut courir à plus de 60km/heure et sauter jusqu'à six mètres.

Selon un recensement de 2015, il ne reste plus qu'environ 60 léopards de l'Amour, qui vivent tous dans le Parc national de la Terre du Léopard, en Russie.

Au cours des 60 dernières années, il y a eu un déclin de 50% de la population d'orang-outans de Bornéo.

Les scientifiques prédisent que d'ici 2025, il n'y aura plus que 47 000 orangs-outans de Bornéo. Wikimedia Commons/Julielangford

On les trouve uniquement sur l’île de Bornéo, la plus grande île d'Asie. Les orangs-outans de Bornéo ont un visage plus large et une barbe plus courte que leurs cousins arboricoles de Sumatra.

Il existe trois sous-espèces d'orangs-outans de Bornéo : nord-ouest, nord-est et centre. La plus grande est la sous-espèce centrale, dont le nombre est estimé à 35 000. La sous-espèce du nord-est est la plus menacée : son habitat étant décimé par la déforestation et la chasse, il ne reste qu'environ 1500 singes encore vivants.

Les scientifiques prédisent que la population d'orang-outans de Bornéo diminuera encore de 22% d'ici 2025, ce qui ramènera le nombre total à 47 000 animaux.

On croyait autrefois que les gorilles de montagne auraient disparu d'ici la fin du 20ème siècle.

Les humains sont le plus grand danger pour la préservation des gorilles de montagne. Charlesjsharp / Wikimedia Commons

Avec un peu moins de 900 animaux, la taille de la population de gorilles de montagne actuelle est faible, mais les défenseurs de la nature s'emploient à faire en sorte que ces animaux ne soient pas la cible de menaces humaines.

Selon l'African Wildflife Foundation (AWF), les principales menaces pesant sur les gorilles de montagne — une sous-espèce de gorilles — sont l'instabilité politique (principalement des conflits en République démocratique du Congo), l'intrusion humaine et la dégradation des forêts.

La population restante de gorilles de montagne est répartie dans trois pays et quatre parcs nationaux, comme le parc national de la Forêt impénétrable de Bwindi, en Ouganda, et le parc national des Virunga en RDC.

La saola, ou la 'licorne asiatique', n'a été découverte qu'en 1992.

La taille de la population de saola est inconnue. Sylviculture/Wikimedia Commons

Originaire d'une région montagneuse du Vietnam et du Laos, "saola" signifie littéralement "cornes de fuseau" en vietnamien.

Comme les antilopes et les bisons, la saola appartient à la famille des bovidés. Selon le WWF, cette créature énigmatique est extrêmement rare — les scientifiques n'ont observé la saola sauvage qu'à quatre reprises.

Malgré le fait qu'elles aient un statut de protection internationale, les tortues imbriquées sont tuées pour leurs précieuses carapaces.

Cette tortue de mer se trouve dans les océans tropicaux du monde entier. Legis/Wikimedia Commons

Cette tortue de mer, qui a un bec pointu comme un faucon, se trouve dans les océans tropicaux du monde entier.

Les humains constituent une menace importante pour les tortues imbriquées, dont la population a diminué de 80% au cours du siècle dernier. Malgré leur statut protégé par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), les habitants mangent encore leurs œufs et les tuent pour leur chair et leurs carapaces colorées. Elles sont également susceptibles d'être prises au piège dans des filets de pêche.

La population de tigres de Chine méridionale a pratiquement disparu, ce qui signifie que ces félins ne se trouvent qu'en captivité.

Environ 100 tigres de Chine méridionale vivent actuellement en captivité. J. Patrick Fischer/Wikimedia Commons

Dans les années 1950, on comptait environ 4 000 tigres de Chine méridionale. Bien que la Chine ait interdit aux braconniers de chasser ces félins en 1979, la population avait chuté entre 30 et 80 animaux à la fin du XXe siècle. Selon Bloomberg, environ 100 tigres sont encore en captivité.

Le marsouin aptère du Yangtsé est aussi intelligent qu'un gorille.

Ce marsouin est connu pour son apparence malicieuse. ori2uru/Wikimedia Commons

Le marsouin du Yangtsé, originaire du plus long fleuve de Chine, est un proche parent du dauphin Baji, qui a lui disparu. On estime qu'il reste entre 1 000 et 1 800 de ces marsouins intelligents et malicieux.

Avant 2012, l'éléphant de Sumatra était "en danger", mais pas de manière critique.

L'éléphant de Sumatra peut peser jusqu'à cinq tonnes. Midori/Wikimedia Commons

L'éléphant de Sumatra se développe dans les forêts luxuriantes et peut peser jusqu'à cinq tonnes. En 2012, le WWF a classé l'espèce dans la catégorie "en danger critique d'extinction". En raison de la décimation de son habitat, la moitié de sa population a disparu en une génération et le WWF estime qu'il en reste entre 2 400 et 2 800.

La population d'orangs-outans de Sumatra, qui vivent dans les arbres des forêts tropicales humides, a diminué d'environ 14 600 animaux.

Deux bébés orangs-outans de Sumatra sauvés par des agents des services frontaliers le 13 septembre 2017, après leur arrivée dans un centre de protection de la vie sauvage dans la province de Ratchaburi, en Thaïlande. Kerek Wongsa / Reuters

Plusieurs espèces d'arbres disparaîtraient si les orangs-outans de Sumatra mouraient, car ces animaux jouent un rôle important dans la dispersion des graines. Les incendies et la déforestation, cependant, continuent à réduire l'habitat de cet animal. Les orangs-outans sont également victimes d'un trafic de braconniers. 

Le nombre de rhinocéros noirs en Afrique a considérablement diminué au cours du siècle dernier. Il existait moins de 2 500 rhinocéros noirs en 1995, soit une baisse de 98% par rapport à 1960.

Ema Elsa, une rhinocéros noire âgée de neuf ans, se blottit contre son nouveau-né dans l'enceinte du zoo de Chester, dans le nord de l'Angleterre, le 5 octobre 2012. La petite femelle âgée de moins de 48 heures rejoindra un programme international d'élevage pour les espèces en danger critique d'extinction. Phil Noble/Reuters

La population de rhinocéros noirs a légèrement augmenté depuis et on compte actuellement entre 5 000 et 4 400 rhinocéros noirs dans le monde.

Cependant, le braconnage et le trafic de cornes de rhinocéros empêchent toujours cette espèce de retrouver son niveau du début du XXe siècle. Selon le WWF, les rhinocéros font partie des mammifères les plus anciens du monde et les efforts déployés pour les protéger permettent également de protéger d'autres espèces, notamment les éléphants.

Les gorilles de plaines occidentales habitent des forêts tropicales humides africaines isolées, mais leur population exacte est inconnue.

Un gorille des plaines occidentales mange des glaces dans son enclos au zoo de Prague, en République tchèque, le 6 août 2018. David W Cerny/Reuters

Selon le WWF, le nombre de gorilles des plaines de occidentales a diminué d'au moins 60% au cours des 20 ou 25 dernières années. Le braconnage et les maladies constituent les principales menaces — le virus Ebola est toujours présent et certains scientifiques affirment qu'il a tué environ 33% de la population de gorilles sauvages, principalement le gorille des plaines occidentales.

Ebola rend également le braconnage dangereux pour les humains, car le virus pourrait se propager aux hommes qui manipulent la viande de gorille.

Il existe encore moins de 400 tigres de Sumatra, et on ne les trouve que sur Sumatra, une île indonésienne.

Achilles, un tigre de Sumatra, mange une citrouille lors d'un évènement Halloween au Zoo de Londres, le 27 octobre 2017. Mary Turner/Reuters

Le braconnage est responsable de près de 80% des décès de tigres de Sumatra et rien ne prouve que le braconnage ait beaucoup diminué au cours des 20 dernières années, selon le WWF.

La déforestation déclenche également un cycle meurtrier : les habitats étant détruits par les activités humaines, les tigres cherchent de la nourriture ailleurs et risquent davantage de se heurter aux humains lorsqu'ils s'éloignent. Ils peuvent attaquer le bétail ou faire du mal aux gens, et les villageois tuent à leur tour davantage de tigres en guise de représailles.

Les gorilles des plaines de l'est se trouvent dans les forêts tropicales humides de la République démocratique du Congo. Les scientifiques disent que les troubles civils ont rendu impossible l'estimation précise de leur population.

Wikimedia Commons

Selon le WWF, le périmètre des gorilles des plaines de l'est est passée de 13 000 km carrés à 7 400 km carrés au cours des 50 dernières années. Les humains ont détruit une grande partie de l'habitat de ce gorille afin de créer un espace pour le bétail et les terres agricoles. Les zones protégées, telles que le parc national de Kahuzi-Biega, couvrent une très petite fraction du périmètre du gorille.

Les activités de conservation ont été difficiles à mettre en œuvre en raison des activités militaires dans la région, et l'exploitation minière illégale nuit également à l'espèce en attirant davantage de chasseurs de gorilles.

Il ne reste plus que 70 rhinocéros de Java en Indonésie.

Education Images/Contributor/Getty

Le rhinocéros de Java existait dans de plus grandes régions d'Asie, mais on ne peut le voir désormais qu'à un seul endroit. La population est si petite que le manque de diversité génétique pourrait rendre très difficile sa survie à long terme.

Les rhinocéros de Java résident tous dans un parc national qui peut être touché par des tsunamis et l'élévation du niveau de la mer.

Les scientifiques estiment que seuls 200 à 300 gorilles de la rivière Cross sont encore à l'état sauvage, principalement au Cameroun et au Nigeria.

Wikipedia

Ces gorilles vivent dans une zone qui a connu une augmentation des activités humaines ces dernières années, notamment le défrichement de la forêt pour l'utilisation du bois ou l'agriculture.

Bien que la chasse et la mise à mort de gorilles de la rivière Cross soient illégales au Nigeria et au Cameroun, certaines personnes ne semblent pas dissuadées, en particulier parce que les lois sur les espèces sauvages ne sont pas strictement appliquées.

La population de rhinocéros de Sumatra est très instable et on estime que seulement 80 d'entre eux sont encore en vie.

Ratu, une femelle rhinocéros de Sumatra de 8 ans, est aperçue au sanctuaire de rhinocéros de Sumatra dans le parc national de Way Kambas, dans la province de Lampung, le 20 mai 2010. Supri/Reuters

Ce rhinocéros habitait autrefois dans des régions du Bhoutan et de l'Inde orientale, et les scientifiques pensent qu'il a également été vu au Vietnam et en Chine. À présent, le rhinocéros de Sumatra n'existe plus qu'à Bornéo et à Sumatra.

Le braconnage a augmenté dans la région en raison d'une demande accrue de cornes de rhinocéros. De plus, la déforestation, la construction de routes et la présence d'espèces envahissantes ont contribué à la dégradation de l'habitat des rhinocéros de Sumatra.

Les tigres de Malaisie sont menacés par le développement des routes et des exploitations forestières. Il n'en reste que 250 ou 300 dans le monde.

Le 14 novembre 2017, une gardienne de zoo transporte un bébé tigre de Malaisie dans son enclos au zoo de Prague, en République tchèque. David W Cerny/Reuters

À mesure que les forêts deviennent des terres agricoles, les tigres sont de plus en plus en contact avec le bétail. Selon le WWF, les villageois ou les autorités en colère tuent souvent des tigres qui s'approchent des espaces agricoles. Les tigres de Malaisie sont également menacés par les braconniers.

Les orangs-outans, qui partagent 96,4% des gènes de l'Homme, ont un très faible taux de reproduction. Les femmes donnent naissance à un seul bébé tous les 3 à 5 ans.

Khansa, le 46e bébé orang-outan du zoo de Singapour, s'accroche à sa mère Anita lors d'une visite de presse pour présenter des animaux nouveau-nés au zoo de Singapour le 11 janvier 2018. Edgar Su/ Reuters

L'orang-outan est le seul grand singe d'Asie et les plantations agricoles réduisent progressivement son habitat. Les orangs-outans sont lents et gros, ce qui en fait des cibles faciles pour les humains. Les gens tuent ces animaux soit pour se nourrir, soit en représailles lorsque des orangs-outans sont repérés dans des zones agricoles.

Le vaquita est l'animal marin le plus rare au monde.

Le vaquita pourrait être victime du changement climatique. NOAA/Wikimedia Commons

Le vaquita, l'animal marin le plus rare au monde, a été découvert pour la première fois en 1958. Seulement 30 de ces cétacés (une famille d'animaux qui comprend des baleines, des dauphins et des marsouins) sont encore à l'état sauvage, selon le WWF. Cela représente une baisse de plus de 92% depuis 1997.

Comme le crocodile des Philippines, ils sont également susceptibles de se retrouver coincés dans des filets de pêche mais, confinés au golfe de Californie, les changements climatiques pourraient également avoir un impact négatif sur leur capacité à persister, le réchauffement climatique pouvant avoir une incidence sur leur habitat et leur chaîne alimentaire.

La population de crocodiles des Philippines à l'état sauvage est réduite à 200. 

On peut blâmer la perte de son habitat et les filets de pêche. Vassil/Wikimedia Commons

On pense que moins de 200 crocodiles des Philippines adultes existent actuellement à l'état sauvage. Les crocodiles sont victimes de la destruction de leur habitat et des filets de pêche.

La population de vautour blanc a baissé plus rapidement que toute autre espèce d'oiseau.

Les médicaments vétérinaires utilisés pour traiter le bétail — que les vautours consomment à cause des carcasses de bétail — sont la cause de leur disparition. Deepak sankat/Wikimedia Commons

Peut-être déjà disparu dans le sud de la Chine et en Malaisie, l'UICN a déclaré que le vautour blanc a subi un "déclin catastrophique". Le réseau Mother Nature signale une baisse de 99,9% depuis les années 1980 — la plus rapide de toutes les espèces d'oiseaux de l'Histoire — et l'attribue à un médicament vétérinaire toxique que les vautours ingèrent lorsqu'ils consomment des carcasses de bovins.

Le pangolin de Chine est chassé illégalement pour sa viande et ses écailles.

Un pangolin de Chine. nachbarnebenan /Wikimedia Commons

Le pangolin de Chine — originaire non seulement de Chine, mais également d'autres régions d'Asie, telles que les contreforts himalayens du Népal et le nord de l'Inde — est classé "en danger critique d'extinction" sur la Liste rouge de l'UICN.

Selon CNN, le fourmilier, chassé pour sa viande et ses écailles, est le mammifère le plus victime de trafic au monde. Environ 100 000 animaux sont capturés chaque année.

Le lézard alligator arboricole, qui se trouve principalement dans les forêts d'Amérique centrale, est menacé de destruction continue de son habitat.

Lézard alligator arboricole. Derek Ramsey/Wikimedia Commons

Selon l'International Reptile Conservation Foundation, le lézard alligator est "gravement menacé" en raison de la destruction et de la dégradation de son habitat et de la collecte illégale pour le commerce international des animaux de compagnie.

Le magazine Reptiles rapporte qu'ils ne se trouvent que dans quelques endroits choisis, principalement dans les forêts du Guatemala et du Mexique, et qu'ils ne produisent qu'une seule portée par an. "Certaines espèces [du lézard] ont peut-être déjà disparu", rapporte le magazine.

Version originale : Zoë Miller and Peter Kotecki/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : En 44 ans, la Terre a perdu 60% de ses animaux sauvages

VIDEO: L'art de couper une meule de parmesan est un secret bien gardé — on vous le dévoile