Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

4 astronautes révèlent leurs secrets pour supporter des mois d'isolement avec d'autres personnes

4 astronautes révèlent leurs secrets pour supporter des mois d'isolement avec d'autres personnes
L'astronaute de la NASA Tracy Caldwell Dyson, ingénieur de vol de la mission 'Expedition 24', regarde à travers une fenêtre de la coupole de la Station spatiale internationale le 11 septembre 2010. © NASA

Vivre hors de la Terre peut être extrêmement difficile. Entre la longue liste des besoins vitaux et des frais de voyage élevés pour se rendre en orbite et en revenir, le travail et la vie dans l'espace se déroulent dans des logements très exigus pendant de longues périodes. Ces dernières semaines, une part croissante des humains sur Terre sont invités ou forcés à rester chez eux pendant des semaines et des mois pour aider à ralentir la propagation du coronavirus et éviter que les systèmes de santé du monde entier ne soient débordés.

Sachant que des millions de personnes sont confrontées aux mêmes difficultés que les astronautes confinés pendant de longues périodes dans l'espace, une poignée d'entre eux se sont proposés pour offrir leurs conseils durement acquis, notamment en ce qui concerne la coexistence avec d'autres personnes dans des espaces clos.

Voici quelques-uns des conseils les plus sages et les plus sensés des meilleurs spécialistes de la NASA et d'autres agences spatiales.

Scott Kelly : 'J'ai regardé l'intégralité de 'Game of Thrones' deux fois'

L'astronaute de la NASA Scott Kelly à l'intérieur d'un simulateur Soyouz au Centre d'entraînement des cosmonautes Gagarine, le 4 mars 2015 à Star City, en Russie. Bill Ingalls/NASA

"Ce n'était pas facile", a écrit Scott Kelly, qui a passé près d'un an à bord de la Station spatiale internationale (ISS), dans un article du New York Times. La mise en place et le respect d'un calendrier fait partie des conseils qu'il a partagé pour faire face à l'isolement. "Vous verrez que suivre un plan vous aidera, vous et votre famille, à vous adapter à un environnement de travail et de vie différent", a déclaré Scott Kelly. "Quand je suis revenu sur Terre, la structure que ça offrait me manquait et j'ai eu du mal à m'en passer".

Cependant, l'astronaute met en garde contre le surmenage. Il conseil de ne pas se laisser consumer par le travail et d'y aller à son propre rythme. "Prenez du temps pour des activités amusantes : j'ai rejoint mes coéquipiers pour des soirées cinéma, avec des collations, et j'ai binge-watché toutes les saisons de 'Game of Thrones' deux fois".

Scott Kelly recommande une chose que vous pouvez faire si vous êtes prudent : prendre l'air.

NASA

"Allez dehors", ajoute-t-il. "Après avoir été confiné dans un petit espace pendant des mois, j'ai commencé à avoir des envies de nature : la couleur verte, l'odeur de la terre fraîche, et la sensation de soleil chaud sur mon visage."

La lecture constitue une autre source d'évasion. Pour se divertir, Scott Kelly emportait des livres dans l'espace avec lui (une cargaison relativement chère, compte tenu des prix de lancement)."Lorsque vous êtes confiné dans un petit espace, vous avez besoin d'un exutoire qui ne soit pas le travail ou l'entretien de votre environnement", explique-t-il. "Le calme et l'absorption que vous pouvez trouver dans un livre physique — un livre qui ne vous envoie pas de notifications ou ne vous incite pas à ouvrir un nouvel onglet — n'a pas de prix".

(Vous pouvez lire le reste des conseils de Scott Kelly dans cet article du New York Times).

Peggy Whitson : 'Vous devez être capable de communiquer efficacement'.

L'astronaute Peggy Whitson, peu avant son lancement dans la Station spatiale internationale en octobre 2016.  Bill Ingalls/NASA (via AP)

Peggy Whitson, l'une des astronautes les plus chevronnées, a déclaré à CBS This Morning que l'isolement prolongé est "très faisable" et qu'elle ne s'est jamais ennuyée dans la station spatiale.

"Beaucoup de gens essaient de travailler à la maison et essaient d'être parents à la maison et d'avoir une famille à la maison. Cela devient donc très difficile, mais c'est exactement comme ce que nous avons fait à bord de la Station spatiale internationale", explique l'astronaute. "Notre équipage de la station spatiale est devenu notre famille en orbite, et non seulement nous devions travailler avec eux toute la journée, mais nous ne pouvions pas rentrer chez nous le soir".

Pour faciliter cette interaction, elle a souligné qu'il est important d'être clair et transparent.b"La chose la plus importante que vous devez être capable de faire c'est avant tout de communiquer efficacement", estime-t-elle. "Nous avons toujours des idées que nous pensons communiquer. Et bien, nous devons nous assurer que nos intentions cachées dans notre tête sont réellement communiquées".

Pour Peggy Whitson, il est essentiel de rester concentré sur un 'plus grand dessein', tout comme il est essentiel de voir le bon côté des choses.

L'astronaute Peggy Whitson, responsable scientifique de la mission Expedition 5, regarde la Station spatiale internationale à travers un hublot de la navette spatiale Endeavour en 2002. NASA

"En faisant passer les besoins collectifs avant les nôtres, le Covid-19 nous donne un but plus élevé, comme dans l'espace", dit-elle. "Nous sauvons des vies en nous plaçant en quarantaine. Il est important de comprendre ce plus grand dessein et de l'adopter pour vous motiver à continuer à supporter cette situation".

Peggy Whitson affirme que ce temps retrouvé en solitaire est un cadeau, du moins pour certaines personnes. "De nos jours, nous passons une grande partie de notre vie affairés et désordonnés. Quelles sont les choses que vous feriez si vous aviez plus de temps ?", demande-t-elle. "Quelle est cette chose que vous aviez en tête que vous vouliez absolument essayer mais pour laquelle vous ne trouviez pas de temps ?"

Anne McClain : 'Fixez des objectifs. Donnez l'exemple'

En quarantaine, l'ingénieur de vol de l'Expédition 58, Anne McClain, voit sa mère derrière une vitre, à l'issue d'une conférence de presse, le 2 décembre 2018 à l'hôtel Cosmonaut de Baïkonour, au Kazakhstan. Aubrey Gemignani/NASA

Récemment revenue d'un séjour de plusieurs mois sur l'ISS, Anne McClain, est une adepte de la pratique de cinq "comportements expéditionnaires".

En premier lieu, il s'agit d'adopter la bonne communication (ce qui fait écho au conseil de Peggy Whitson). Dans l'esprit d'Anne McClain, cela signifie écouter activement, comprendre le langage corporel, identifier, discuter et travailler à la résolution des conflits. "Parlez de vos intentions avant d'agir. Utilisez une terminologie appropriée. Discutez des cas où vos actions ou celles des autres n'ont pas été conformes aux attentes", a-t-elle expliqué dans un article pour la NASA (adapté d'une série de tweet).

Ensuite vient la capacité à savoir diriger mais aussi suivre les ordres. Selon Anne McClain, il s'agit d'un comportement sain a développer pour la vie en milieu confiné. "Attribuez des tâches et fixez des objectifs. Donnez l'exemple. Donnez des directives, des informations, des réactions, un encadrement et des encouragements", a-t-elle déclaré. "Assurez-vous que vos coéquipiers ont des ressources. Parlez quand quelque chose ne va pas. Posez des questions. Proposez des solutions, pas seulement des problèmes".

Prendre soin de vous et de votre équipe est également vital, a souligné l'astronaute, tout comme le respect des différences.

Quatre astronautes de la mission Expedition 59 posent pour un portrait fantaisiste, le 30 avril 2019. Dans le sens des aiguilles d'une montre, de gauche à droite, l'astronaute David Saint-Jacques de l'Agence spatiale canadienne et les astronautes de la NASA Christina Koch, Anne McClain et Nick Hague. NASA

Lorsqu'elle parle de prendre soin de soi , Anne McClain ne parle pas seulement d'hygiène. Elle parle également d'humeur et de psychologie. "Soyez ouvert sur vos faiblesses et vos sentiments. Prenez des mesures pour atténuer votre propre stress ou votre négativité (ne les transmettez pas au groupe)", a-t-elle déclaré. "Soyez sociable. Cherchez à obtenir un retour d'information. Trouvez un équilibre entre le travail, le repos et le temps personnel. Soyez organisé".

Pour assurer la cohésion et la stabilité de votre équipe — qu'il s'agisse d'une famille, de proches ou de colocataires —, il est important de "développer des relations positives", a déclaré Anne McClain. "Portez-vous volontaire pour les tâches désagréables. Proposez et acceptez de l'aide. Partagez le mérite et acceptez le blâme".

Elle a également déclaré que la coopération devrait toujours l'emporter sur la compétition. "Assumez vos responsabilités ; faites des compliments gratuitement. Surtout, veillez à ce que l'attitude de l'équipe soit positive. Et gardez votre calme en cas de conflit", a-t-elle déclaré.

Chris Hadfield : 'Ne vous contentez pas d'avoir peur des choses'.

Capture d'écran de la chaîne Youtube "Rare Earth", montrant une version révisée de Space Oddity de David Bowie, enregistrée par le commandant Chris Hadfield à bord de la Station Spatiale Internationale. YouTube/Rare Earth/Chris Hadfield

Chris Hadfield est un ancien astronaute de l'Agence spatiale canadienne. "J'ai passé un peu de temps à m'isoler à bord d'un vaisseau spatial", explique-t-il dans une vidéo YouTube qu'il a mise en ligne le 21 mars 2020. Selon lui, bien que l'espace soit un endroit hostile, les membre d'équipage arrive à trouver "une façon de s'épanouir et d'être productifs loin de nos vies normales".

Pour parvenir a être réellement productif dans l'espace, Chris Hadfield a développé un état d'esprit qui, selon lui, est également très utile sur Terre. Il s'agit de rechercher des sources rationnelles et crédibles pour cerner et appréhender les risques auxquels vous êtes confrontés. "Ne vous contentez pas d'avoir peur des choses", précise-t-il.

Il suggère également trois autres règles : déterminer des objectifs, examiner les contraintes et, surtout, agir.

Chris Hadfield, ingénieur de vol de l'Expédition 34, jongle avec des tomates, qu'il considère probablement comme l'un des éléments les plus délicieux d'un "paquet" arrivé de la Terre à l'ISS, le 3 mars 2013. REUTERS/NASA/Aide

"Qu'essayez-vous d'accomplir ? Quels sont vos objectifs ? Quelle est votre mission actuelle ? Précisez-le clairement, que ce soit pour cet après-midi, pour cette semaine ou pour le mois prochain".

L'ex-astronaute ajoute que vous devriez examiner ce qui limite votre capacité à faire ce travail. Des contraintes comme l'argent ou encore le temps. Une fois que vous aurez déterminé ces éléments, il est essentiel d'agir. "Commencez à faire des choses concrètes. Il n'est pas nécessaire que ce soit les choses que vous avez toujours faites auparavant", a-t-il ajouté. "C'est une chance de pouvoir faire quelque chose de différent."

Version originale : Dave Mosher / Business Insider US. Traduit de l'anglais par Mégan Bourdon.

A lire aussi — L'astronaute Jean-François Clervoy donne 3 conseils aux personnes confinées chez elles

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :