Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

40 États américains écrivent à Facebook pour s'opposer à la création d'un Instagram pour les moins de 13 ans

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

40 États américains écrivent à Facebook pour s'opposer à la création d'un Instagram pour les moins de 13 ans
Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg. © The Asahi Shimbun via Getty Images

Un groupe de 40 procureurs généraux d'États américains a écrit une lettre au PDG Mark Zuckerberg pour demander à Facebook d'abandonner son projet d'application Instagram pour les enfants de moins de 13 ans, accusant Facebook d'avoir "historiquement échoué à protéger le bien-être des enfants sur ses plateformes".

La lettre, consultée par Insider, souligne le rôle des réseaux sociaux sur le bien-être physique, émotionnel et mental des enfants, "qui ne sont pas équipés pour relever les défis liés à la possession d'un compte en ligne." Il s'agit notamment d'un manque de compréhension de la vie privée et de la nécessité de décider ce qu'il est approprié de publier de manière aussi permanente.

À lire aussi — Facebook prépare une application Instagram pour les moins de 13 ans

Lors d'une audition devant le Congrès en mars dernier, Mark Zuckerberg a minimisé les dommages causés aux enfants par les réseaux sociaux, tout en reconnaissant qu'il était "conscient des problèmes" liés à la santé des enfants en ligne. "Il y a clairement un grand nombre de personnes de moins de 13 ans qui voudraient utiliser un service comme Instagram", a déclaré le fondateur de Facebook, selon Mashable.

Mais la lettre des procureurs généraux affirme que "des données et des recherches solides" montrent un "lien entre l'utilisation des réseaux sociaux par les jeunes et une augmentation de la détresse mentale, des comportements d'automutilation et du risque de suicide."

"Il semble que Facebook ne réponde pas à un besoin, mais en crée plutôt un, car cette plateforme attire principalement les enfants qui, autrement, n'ont pas ou n'auraient pas de compte Instagram", ont déclaré les procureurs généraux dans la lettre. "En bref, une plateforme Instagram pour les jeunes enfants est nuisible pour une myriade de raisons".

YouTube Kids a été créé dès 2015 pour les moins de 13 ans

"Comme tous les parents le savent, les enfants sont déjà en ligne", a déclaré un porte-parole de Facebook à Insider. "Nous voulons améliorer cette situation en proposant des expériences qui donnent aux parents une visibilité et un contrôle sur ce que font leurs enfants."

À lire aussi — La vente de drogue sur Snapchat et Instagram fait des ravages chez les adolescents américains

La société a également déclaré qu'elle travaillait avec des experts en matière de sécurité et de confidentialité des enfants et qu'elle s'engageait à "ne pas montrer de publicités dans les expériences Instagram que nous développons pour les personnes de moins de 13 ans."

Instagram interdit actuellement aux enfants de moins de 13 ans de l'utiliser. Il a d'abord été signalé en mars que Facebook préparait une application Instagram pour les enfants de 13 ans et moins, un projet dirigé par l'ancien responsable de YouTube Kids.

Par le passé, Facebook a fait l'objet de critiques en raison de son incapacité, selon les critiques, à lutter contre l'intimidation, les abus sexuels sur enfants et l'exploitation des enfants en ligne. Le National Center for Missing and Exploited Children a déclaré que Facebook et les applications appartenant à Facebook ont signalé 20,3 millions cas d'abus potentiels d'enfants en 2020.

Et en 2019, une faille de confidentialité a permis à des milliers d'enfants utilisant la plateforme Messenger Kids de l'entreprise de rejoindre des chats avec des inconnus.

Les concurrents de Facebook ont également créé des versions de leurs plateformes centrées sur les enfants et ont suscité la controverse pour ce qui a été considéré comme un échec de la protection des enfants en ligne. YouTube Kids a été créé en 2015 pour les enfants de moins de 13 ans et a fait l'objet d'une enquête de la Commission fédérale du commerce en 2019 pour sa gestion des vidéos pour enfants.

Version originale : Katie Canales/Insider

À lire aussi — Des défenseurs des droits des enfants alertent contre le projet d'Instagram pour les moins de 13 ans

Découvrir plus d'articles sur :