Publicité

5 habitudes à adopter par les dirigeants pour dynamiser leurs employés

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

5 habitudes à adopter par les dirigeants pour dynamiser leurs employés
En tant que leader, votre travail n'est pas d'expliquer les étapes pour réaliser la tâche, mais d'être clair sur la destination à atteindre. © Tom Werner/Getty Images
Publicité

Alex Lewis est membre fondateur du groupe de travail britannique sur l'engagement des employés et Mark Gregory est un ancien ingénieur et directeur des opérations de Ford. Ce qui suit est un extrait de leur livre "The Engagement Habit : For the People Who Are Screaming On The Inside", sorti en mars dernier (non traduit). Ils y exposent cinq habitudes que les chefs d'entreprise devraient adopter pour dynamiser et engager leur personnel.

Pour susciter un engagement élevé, vous devez accepter deux principes fondamentaux. Le premier est que l'engagement est un ensemble d'habitudes, le second est que la confiance est à la base de toute relation. Si vous n'acceptez pas ces principes, vous pouvez essayer de susciter l'engagement en suivant les conseils de ce livre, mais attention, vous aurez l'impression de ramer.

À lire aussi — Managers : six mesures à prendre pour vous prémunir d'un burnout

Nous établissons cinq habitudes fondamentales pour les PDG.

1. Fournir une boussole, pas une carte

Les gens protègent ce qu'ils construisent. Le leadership se caractérise par l'initiative et l'action. Il présente traditionnellement un exemple à suivre pour les autres, un itinéraire vers un endroit particulier. En tant que leaders, notre instinct nous pousse à prendre nos équipes par la main et à les aider à traverser le champ de bataille en toute sécurité. Notre logique est de leur montrer comment faire ce que nous avons réussi à faire, et il est naturel de vouloir les aider à franchir des obstacles à venir. Nous sommes convaincus que si nous l'avons fait, ils le peuvent aussi.

N'est-ce pas la responsabilité du leader d'expliquer aux autres la meilleure méthode pour atteindre l'objectif ?

En tant que leader, votre travail n'est pas d'expliquer les étapes pour réaliser la tâche, mais d'être clair sur la destination à atteindre. Soyez prêt à donner des conseils pour que vos collaborateurs ne prennent pas de risques inutiles, potentiellement dangereux et que vous pouvez aider à éviter, mais en dehors des questions de sécurité, prenez du recul et gérez à distance.

Cela demande de l'autodiscipline si vous êtes habitué à un style de leadership différent, mais c'est une nouvelle habitude qui sera payante en termes de productivité, de tranquillité d'esprit et d'engagement des employés. Comme toute nouvelle habitude, les premières fois que vous essayez quelque chose de nouveau, cela peut être déstabilisant, mais la récompense vaudra l'inconfort initial.

Les gens ont soif d'autonomie, et ils se développent en résolvant des problèmes par eux-mêmes. Des erreurs seront commises, mais elles ne servent qu'à renforcer le processus d'apprentissage et constituent un investissement en temps et en patience qui en vaut la peine.

Au fil du temps, les gens grandiront grâce à l'expérience qu'ils auront acquise en résolvant le problème. Et comme il s'agit de leur méthode (et non de la vôtre), ils se sentiront davantage concernés par son maintien et son amélioration.

2. Entretenez votre cercle de sécurité

L'être humain est un animal social. Au cours de notre évolution, nous avons été programmés pour compter les uns sur les autres afin de nous protéger du danger. Nous n'avons pas de dents pointues ni de peau très résistante, mais nous avons des superpouvoirs innés pour collaborer, innover et résoudre les problèmes.

Cela nous donne la capacité non seulement d'être façonnés par l'environnement, mais aussi de façonner notre environnement pour rester en sécurité. Il est essentiel que vos équipes aient la plus grande confiance dans la stabilité de leur emploi et qu'elles sentent qu'elles ont la liberté de travailler de manière autonome.

Si elles n'ont pas confiance dans l'entreprise, elles seront paralysées par la peur, craignant d'innover et de résoudre les problèmes. En tant que patron ou patronne, l'un de vos rôles clés est d'apporter cette stabilité, la conviction que l'entreprise fera ce qu'il faut et protégera votre équipe.

À lire aussi — Les 10 patrons les plus influents sur Twitter et Linkedin en France

3. Connaissez vos collaborateurs et laissez-les vous connaître

Connaissez-vous bien votre équipe ? Nous avons rencontré un jour le directeur général d'une grande chaîne de magasins qui mémorisait les prénoms de tous les employés des magasins de l'entreprise ainsi qu'un détail sur leur vie personnelle. La raison en était qu'il voulait un moyen efficace d'entamer une conversation afin que son personnel sache qu'il se souciait de lui. Il partageait également des informations de base sur lui-même, comme le nom de sa femme.

Il était étonnamment bien informé des défis actuels dans les magasins. Grâce au lien authentique qu'il avait établi avec chacun des employés, il était en mesure de se concentrer sur la résolution des problèmes tout en évaluant habilement quand ils avaient plus à offrir ou quand ils avaient besoin d'un soutien supplémentaire.

Il s'agit d'une habitude simple, mais utile, à mettre en pratique. Il est étonnant de constater que le fait de partager son humanité et d'être vulnérable permet aux autres de se connecter à vous à un niveau plus important.

Ce signal puissant changera la conversation, aussi bien vos échanges personnels que la conversation au sein de l'organisation. La récompense est qu'avec le temps, une culture plus ouverte émergera.

4. Prévoyez du temps pour vous engager

Tout chef d'entreprise a une liste de tâches obligatoires, c'est-à-dire les activités nécessaires pour accomplir son travail. Mais si le rôle d'un dirigeant est la stratégie client, il est plus difficile d'atteindre le résultat souhaité sans nouvelles données sur ce que fait l'entreprise. Si les dirigeants croient que leur travail consiste à accomplir des tâches, ils établissent des priorités dans leur liste de choses à faire et sous-estiment l'importance d'investir du temps et de l'énergie dans les domaines de l'entreprise qui en ont sans doute le plus besoin.

Ne sous-estimez jamais l'importance de consacrer du temps à vos collaborateurs. Nous avons tous un désir inné d'être entendus, c'est donc une bonne idée de réserver du temps pour l'engagement avant vos autres tâches.

Outre le fait de stimuler l'engagement de vos employés, cela vous rendra également plus productif, sans effort supplémentaire, car vous saurez exactement ce qui se passe dans votre organisation, au lieu d'essayer d'avancer aveuglément dans votre liste de choses à faire.

À lire aussi — 5 choses que tous les patrons devraient faire pour rendre leurs employés heureux

5. Ne manquez jamais une occasion d'associer les gens à votre vision

Dans le cadre de nos activités de conseil, nous rencontrons souvent des dirigeants qui expliquent longuement combien il est difficile d'associer leurs employés à la direction, à la stratégie et à la vision de l'entreprise. Lorsque nous leur demandons s'ils parlent souvent de leur vision avec leur équipe, ils nous répondent qu'ils ne le font pas souvent. En creusant un peu plus, nous découvrons qu'ils pointent du doigt une sorte de graphique au début des réunions, ou une déclaration d'intention gravée sur le verre de la réception.

Le problème est que les visions ne prennent pas vie en regardant un poster sur le mur. Vous devez saisir toutes les occasions de relier vos collaborateurs à l'image globale de votre vision. Pour traduire efficacement la vision, le patron doit comprendre comment un individu trouvera un but, ce qui ne peut se faire que par une conversation humaine.

Extrait du livre "The Engagement Habit". Copyright © 2021 par Mark Gregory et Alex Lewis. Reproduit avec l'autorisation de Engage & Perform Publishing. Tous droits réservés.

Mark Gregory est directeur général de la société de conseil Unleash and Engage. Il a déjà travaillé avec des milliers de chefs d'entreprise au sein de grandes marques telles que Toyota, Lexus, BAE Systems, John West et le ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales.

Alex Lewis a occupé des postes de direction des RH chez Siemens, EDS, Airbus et BAE Systems, où il a été directeur des RH dans les divisions aérienne et maritime, responsable de 20 000 personnes, ainsi que directeur des relations avec les employés et de l'engagement. Il a été l'un des membres fondateurs du groupe de travail du gouvernement britannique sur l'engagement des employés. Il est maintenant directeur de Unleash and Engage.

Version originale : Mark Gregory and Alex Lewis/Insider

À lire aussi — Voici à quoi ressemble la journée classique de Mark Zuckerberg, le patron de Facebook

Découvrir plus d'articles sur :