5 signes qui montrent que votre lieu de travail est toxique et ce qu'il faut faire avant de ruiner votre vie

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les brimades et le harcèlement font partie des signes les plus évidents d'un milieu de travail toxique. © Unsplash/Cherrydeck

Mardi 3 août, le bureau de la procureure générale de New York, Letitia James, a annoncé que ses enquêteurs indépendants avaient découvert que le gouverneur Andrew Cuomo avait harcelé sexuellement plusieurs femmes membres de son propre personnel, des employées de l'État et un soldat de l'État. Dans un rapport de 168 pages, les enquêteurs ont écrit que le gouverneur s'est engagé dans des actions qui "ont créé un environnement de travail hostile pour les femmes".

Ces dernières années, dans le sillage des mouvements #MeToo et Black Lives Matter, de plus en plus de travailleurs ont témoigné sur des lieux de travail qui seraient hostiles et toxiques. Parmi les plus grands exemples récents, on compte des employés actuels ou anciens de médias tels que Refinery29 et Bon Appétit, l'entreprise de fitness CrossFit et l'armée américaine.

À lire aussi — 5 conseils pour améliorer votre rythme de sommeil, selon un coach

Les brimades et le harcèlement font partie des signes les plus évidents d'un milieu de travail toxique — et ils sont beaucoup plus fréquents que ce que l'on pourrait croire. C'est ce qu'affirme Robert Sutton, professeur de sciences du management à l'école d'ingénieurs de l'université de Stanford et auteur de "The Asshole Survival Guide" et "Good Boss, Bad Boss".

Dans une enquête menée en 2017 auprès de plus de 1 000 travailleurs américains, près d'un sur cinq avait subi ou subissait des brimades au travail, selon le Workplace Bullying Institute, un organisme d'éducation et de recherche axé sur les abus au bureau.

Il existe des indicateurs subtils montrant que votre lieu de travail est inondé de pratiques déloyales et de comportements mauvais, improductifs et peut-être même dangereux. Voici, selon les experts, ce que vous devez faire pour les identifier — et vos options si vous vous rendez compte que votre lieu de travail est trop toxique.

Ceci est une version actualisée d'un article initialement publié en juin 2020.

1. Les gens au travail ne s'expriment pas.

Selon Robert Sutton, l'un des signes révélateurs de la toxicité d'un bureau est la quantité, ou le peu, de paroles que les gens prononcent en réunion ou en groupe.

"Lorsque les personnes ayant moins de pouvoir essaient de s'exprimer, elles se font fermer la porte", a-t-il déclaré à Insider. "Il y a une sorte de silence froid pendant que les dirigeants parlent. Pour moi, c'est un signe de peur."

Lorsque vous avez quelques personnes au pouvoir qui monopolise toute la conversation, et que tous les autres restent les bras croisés, cela indique que les idées de chacun ne sont pas entendues et qu'il y a de grandes différences dans la façon dont les personnes à différents niveaux sont traitées, a-t-il dit.

2. Vos collègues manquent d'énergie.

"Les gens sont épuisés ; c'est le signe d'un milieu de travail toxique", a déclaré Robert Sutton, ajoutant que des collègues léthargiques peuvent être le signe d'une négligence, d'une surcharge de travail ou du fait qu'ils ont commencé à penser que leur contribution ne vaut pas les critiques qu'ils sont susceptibles de recevoir.

3. Les employés ne restent pas longtemps à leur poste.

Si vous avez vent qu'une entreprise a un taux de roulement élevé, courez dans l'autre sens, dit Robert Sutton. "C'est clair comme l'eau quand les gens commencent à partir", dit-il.

4. Les gens se critiquent les uns les autres, et il y a beaucoup de commérages.

Dans un lieu de travail toxique, la communication n'est pas claire et ouverte, ce qui entraîne des malentendus et des disputes, selon Paul White, conférencier, formateur, psychologue et co-auteur de "Rising Above a Toxic Workplace". Les dirigeants n'expriment pas leur appréciation et leurs louanges, et cette attitude négative se propage dans toute l'entreprise.

"Les grognements et les plaintes des employés sont courants — ils peuvent trouver quelque chose à redire presque n'importe quand. Puis le sarcasme et le cynisme font leur apparition, ce qui témoigne d'un manque de confiance croissant envers la direction et le leadership et se transforme en un mécontentement de bas étage", écrivait précédemment Paul White sur Insider.

5. Votre humeur en dehors du travail change sans raison apparente.

Tout le monde subit un certain stress au travail, mais si vous vous énervez contre votre partenaire, si vous vous éloignez de vos amis, si vous avez des problèmes de sommeil ou si vous prenez du poids, c'est peut-être parce que vous travaillez dans un mauvais environnement, selon Paul White.

Il est important d'affronter le stress de manière frontale, car les effets peuvent véritablement changer la vie.

"Sur le plan émotionnel, on devient plus découragé, ce qui peut conduire à la dépression. Certains sont plus irritables, plus susceptibles et ont du mal à gérer leur colère. D'autres éprouvent de l'anxiété et un sentiment général d'effroi lorsqu'ils pensent au travail. Ces symptômes peuvent ensuite conduire à une consommation accrue d'alcool, de médicaments sur ordonnance et de substances illicites", écrit le psychologue.

À lire aussi — Le télétravail vous a rendu plus productif et détendu, voici comment le rester selon des psys

Si cela ressemble à votre lieu de travail, voici ce que vous devriez faire :

1. Soyez prêt à vous défendre.

Si vous avez l'impression de travailler dans un milieu de travail toxique, soyez prêt à défendre vos intérêts, a déclaré Robert Sutton. Si vous vous sentez à l'aise, parlez-en à votre patron ou au service des ressources humaines.

2. Évitez les pommes pourries.

"Si vous avez un patron méchant, évitez-le", a déclaré Robert Sutton. "Une personne que je connais, là où elle travaille, a souvent la possibilité de travailler à domicile. Alors elle et ses collègues vont tous se coordonner pour savoir de quelle humeur est le patron et vont travailler à la maison si le patron est de mauvaise humeur."

3. Faites-vous des amis au travail.

Trouvez un ou deux amis au travail avec qui vous pouvez vous défouler ou plaisanter.

"Il y a toujours des choses que l'on ne peut pas changer, auxquelles il faut faire face. Pour moi, il s'agit donc de se soutenir mutuellement sur le plan émotionnel. Il faut en plaisanter. Il s'agit de se rappeler les uns aux autres que cela ne va pas durer éternellement", a déclaré Robert Sutton.

4. Sortez de là.

Si vous trouvez qu'on vous refuse des opportunités, que votre voix n'est pas entendue et que vous redoutez constamment d'aller au travail, commencez à chercher un autre emploi et à mettre votre CV à jour. Prenez une journée personnelle pour prendre de l'avance sur votre recherche d'emploi. Si tout le reste échoue, surtout si votre santé physique et mentale souffre, démissionnez.

"Je suis une grande adepte de l'abandon ", a déclaré Robert Sutton. "Le renoncement est sous-estimé."

À lire aussi — Voici pourquoi vous devriez arrêter de consulter vos emails en dehors de vos heures de travail

Découvrir plus d'articles sur :