Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

500 millions de numéros de téléphone d'utilisateurs de Facebook sont en vente sur Telegram

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

500 millions de numéros de téléphone d'utilisateurs de Facebook sont en vente sur Telegram
Si vous avez déjà lié votre compte Facebook à votre numéro de téléphone, ce dernier pourrait actuellement être vendu par des pirates sur Telegram. © Solen Feyissa/Unsplash

Un chercheur en informatique a récemment fait une découverte inquiétante sur l'application de messagerie Telegram. Un bot — un programme informatique automatisé — y vend les numéros de téléphone de 500 millions d'utilisateurs de Facebook, comme Alan Gal l'a rapporté à Motherboard. Pour 20 dollars, n'importe qui peut demander au bot de lui fournir le numéro de téléphone associé à un compte Facebook, ou à l'inverse de lui dire à quel utilisateur appartient un numéro de téléphone donné.

L'immense base de données commercialisée sur Telegram par le(s) pirate(s) à l'origine du bot proviendrait d'une ancienne faille de sécurité de Facebook, datant d'août 2019, selon les informations de Motherboard. En septembre 2019, 419 millions de numéros de téléphone d'utilisateurs Facebook avaient été trouvés sur un serveur non sécurisé. À l'époque, Facebook avait corrigé la faille et assuré qu'il n'y avait aucune preuve d'un piratage concernant ces données. "Il est très inquiétant de voir une base de données de cette taille être vendue dans les communautés de cybercriminalité", a rappelé Alan Gal.

À lire aussi — Microsoft, LinkedIn, Amazon... Les 10 entreprises les plus imitées par les cybercriminels pour des tentatives d'hameçonnage

Le bot affirme détenir des informations sur des utilisateurs de Facebook aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Australie et dans 15 autres pays. On ne sait pas si la France en fait partie.

Nos confrères de Motherboard ont testé le bot Telegram et ont confirmé que le numéro de téléphone qu'ils ont acheté "était bien celui d'un utilisateur de Facebook qui tente de garder ce numéro privé."

Facebook n'a pas encore communiqué officiellement à propos de la vente des numéros de ses utilisateurs sur Telegram. L'entreprise est déjà sous le feu des critiques depuis plusieurs semaines depuis qu'elle a changé les conditions d'utilisation de WhatsApp, autorisant notamment WhatsApp à partager les numéros de téléphone de ses utilisateurs avec sa maison-mère Facebook.

À lire aussi — Facebook déclare la guerre à Apple sur les données personnelles

Découvrir plus d'articles sur :