Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

6 magasins Casino vont être repris par Leclerc ou le groupe d'Intermarché

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

6 magasins Casino vont être repris par Leclerc ou le groupe d'Intermarché
© Wikimedia commons/Groupe Casino

Casino, attaqué sur les marchés boursiers en raison de ses difficultés financières, a annoncé la cession de six nouveaux magasins, vendredi 7 juin 2019, pour un montant total de 18,3 millions d'euros. Plus précisément, le groupe de distribution a signé une promesse de ventes pour l'hypermarché de Barberey-Saint-Sulpice, dans l'agglomération de Troyes (Aube), afin d'en céder le fonds de commerce et les murs à un adhérent de l'enseigne Leclerc. Et il a conclu des promesses de vente avec le Groupement Les Mousquetaires, propriétaire de l'enseigne Intermarché, pour quatre Casino Supermarchés et un Leader Price.

Parmi les Casino Supermarchés vendus, figurent ceux de Feuillères, dans la Somme, et des Avenières, en Isère, selon la CGT Casino. Au total, "cela représente 200 salariés sortis du groupe", précise le syndicat. "Les accords signés prévoient la poursuite des contrats de travail des collaborateurs de ces magasins, conformément aux règles légales", indique de son côté la direction du distributeur, dans un communiqué. Les magasins cédés ont enregistré une perte opérationnelle courante d'environ 3 millions d'euros au total l'an dernier, pour un chiffre d'affaires hors taxes d'environ 43 millions d'euros.

Ces cessions devraient être finalisées au deuxième semestre 2019, après consultation des instances représentatives du personnel. Casino a déjà annoncé de nombreuses ventes de magasins depuis le début de l'année, dont 32 valorisés 470 millions d'euros en avril et 26 hypermarchés et supermarchés valorisés 501 millions d'euros.

La maison-mère Rallye du distributeur a été placée sous procédure de sauvegarde fin mai par le tribunal de commerce de Paris. Casino, qui affiche un endettement de 2,9 milliards d'euros auprès de ses créanciers, a par ailleurs subi coup sur coup la dégradation de sa notation financière, par l'agence Standard & Poor's dans un premier temps, puis par Moody's début juin, qui l'a classé en catégorie "hautement spéculative".

Découvrir plus d'articles sur :