7 habitudes alimentaires à changer facilement pour diminuer le risque de cancer

Le "Nathan's Hot Dog Eating Contest" à New York, le 4 juillet 2018. zz / Dennis Van Tine / STAR MAX / IPx 2018 via AP Images

Certains cancers sont inévitables. Cette maladie peut être déterminée par nos gènes et certains cas sont dûs à des facteurs environnementaux sur lesquels nous n’avons aucun contrôle, comme la pollution de l’air, les radiations ou les produits chimiques sur le lieu de travail. Mais près de quatre cancers sur dix en France sont liés à des facteurs de risque dits évitables selon les travaux menés par le Centre international de recherche sur le cancer, et des recherches scientifiques ont montré qu'il était possible de réduire vos chances de tomber malade. La première cause du cancer est le tabagisme. Le surpoids et le manque d'exercice sont également des facteurs importants. Toutefois, l'un des moyens les plus simples et les plus rapides de réduire le risque de cancer consiste à diminuer certains aliments dont nous savons qu'ils sont davantage liés à des cas de cancer.

Voici sept des aliments les plus risqués:

Manger plus d'aliments transformés peut augmenter le risque de cancer.

Gerry Thomas, innovateur en matière de dîner à la télévision, présente une version de son invention chez lui, le 25 octobre 1999. Mike Fiala/AP

Des scientifiques en France ont récemment mis le doigt sur un lien troublant : les personnes qui consomment plus d'aliments ultra-transformés, notamment des chips, des bonbons, des sodas, des plats congelés et des nouilles instantanées, développent plus de cancers que celles qui cuisinent à la maison avec des ingrédients crus. Les aliments dans des emballages en plastique ou dans des barquettes allant au micro-ondes doivent donc être consommés avec modération.

La viande rouge a une protéine qui peut endommager vos intestins, facilitant ainsi le cancer du côlon.

Justin Sullivan/Getty

La viande rouge n'est pas officiellement déclarée cancérogène, mais elle contient un composé appelé "hème" ou protéine hémique, qui lui donne sa couleur rouge. Malheureusement, l'hème peut également endommager notre muqueuse intestinale.

Les viandes transformées comme les saucisses, le bacon et les hot-dogs peuvent augmenter le risque de cancer, en particulier si elles sont consommées régulièrement.

Consommer de grandes quantités de viande salée, séchée ou fumée — comme le jambon, les saucisses, le bacon et les hot-dogs — peut provoquer des cancers de l'estomac et des intestins. Cela est dû en grande partie au fait que les viandes transformées sont traitées aux nitrates : des additifs chimiques qui aident à garder la couleur de la viande rose et son goût savoureux et salé. Mais il peut en aller de même pour les variétés de viande transformée dites "sans nitrate".

Tous les aliments conservés dans du plastique, en particulier du plastique qui peut passer au micro-ondes ou au lave-vaisselle, peuvent être contaminés par des produits chimiques cancérigènes.

Les phtalates sont des produits chimiques qui rendent les plastiques plus flexibles et durables, mais certains sont des perturbateurs endocriniens qui affectent le fonctionnement de nos hormones et peuvent provoquer le cancer.

Le pédiatre et chercheur en santé publique Leo Trasande suggère d’utiliser le verre et l’acier inoxydable autant que possible dans la cuisine au lieu du plastique, qui peut se dégrader au fil du temps et laisser pénétrer des produits chimiques dans nos aliments.

Le sucre contribue à la prise de poids, facteur de risque important du cancer.

Shutterstock

Consommer trop de boissons et de casse-croûtes sucrés n'augmente pas seulement vos chances de développer du diabète, mais peut aussi nuire au fonctionnement de vos cellules intestinales, rendant le cancer plus probable.

Les risques liés à une consommation excessive de sucre ne s'arrêtent pas quand le cancer commence — de récentes recherches ont suggéré que le sucre pouvait alimenter la croissance de la tumeur chez les personnes qui ont déjà un cancer.

Noircir vos aliments en les grillant ou en les carbonisant peut aussi faciliter le cancer.

Lorsque des viandes comme le poulet, le porc, le bœuf, ou le poisson sont cuits ou frits à haute température, ils forment des composés appelés amines aromatiques hétérocycliques (AAH), ainsi que des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ces composés peuvent provoquer des modifications de l'ADN pouvant accroître le risque de cancer.

Une étude suggère que faire d'abord mariner les viandes peut aider : des recherches de l'Université d'État du Kansas ont révélé que la marinade dans des épices comme le romarin, le thym, l'origan et la sauge peut réduire de 87 % le taux d'AAH dans un morceau de viande.

Plus vous buvez d'alcool, plus le risque de développer des cancers de la gorge, du foie, du sein et du côlon est élevé.

Rawpixel.com/Shutterstock

La modération est la clé : "Plus vous buvez, plus votre risque est élevé", comme l'explique le National Institutes of Health, aux Etats-Unis.

Une récente étude menée auprès de consommateurs d'alcool dans 195 pays et territoires à travers le monde a révélé que plus d'un décès lié à l'alcool sur quatre chez les personnes de plus de 50 ans était dû au cancer.

Heureusement, vous pouvez faire beaucoup de choses pour réduire le risque de développer un cancer en mangeant des aliments sains et riche en nutriments comme les fruits, les légumes, les céréales complètes et les légumineuses.

En plus de vous aider à vous sentir rassasié et bien nourri, les aliments fibreux — y compris les céréales complètes, les haricots, les pois et les graines — peuvent réduire le risque de développer un cancer du côlon et assurer le bon fonctionnement de votre système digestif.

Les légumes et les fruits colorés comme le céleri, le chou frisé, les carottes et les tomates contiennent des substances phytochimiques bénéfiques ; c'est ce qui leur donne des couleurs vives, des odeurs et des saveurs. Ces substances réduisent l'inflammation et agissent comme des protecteurs corporels ingérables, empêchant que les aliments que nous mangeons, buvons et respirons ne deviennent cancérigènes. Les produits phytochimiques peuvent aussi contribuer à empêcher des dommages de l'ADN et à le réparer.

Et une tasse de café ou de thé vert par jour peut aussi faire du bien au corps.

Les scientifiques ont découvert que la consommation de café peut réduire le risque de développer certains types de cancer, y compris ceux de l'endomètre (utérus), de la prostate, du foie, de la bouche, de la gorge et du sein.

Si vous êtes plus thé que café, des données convaincantes suggèrent que le thé vert, riche en composés chimiques végétaux (polyphénols), pourrait interférer avec la façon dont les cellules cancéreuses tendent à se diviser et se multiplier impitoyablement, ralentissant ainsi la formation de vaisseaux sanguins autour des tumeurs.

Version originale : Hilary Brueck/ Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 15 pays dont les habitants ont la meilleure santé. Et la France n'est pas en haut du classement.

VIDEO: Voici quelques conseils pour prévenir la fatigue visuelle