Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

7 nouveaux variants du coronavirus découverts aux États-Unis, les scientifiques inquiets de leur contagiosité

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Le dépistage du coronavirus se poursuit dans les centres de dépistage de ProHealth à Jéricho, dans l'État de New York, le 22 avril 2020. © J. Conrad Williams, Jr./Newsday RM via Getty Images

Les chercheurs ont découvert sept variants du coronavirus aux États-Unis, avec une mutation de la même lettre génétique, selon une nouvelle étude. Ils ont été découverts dans différents États du pays et il n'est pas encore clair si les souches sont plus contagieuses, mais les chercheurs sont inquiets. "Il y a clairement quelque chose qui se passe avec cette mutation", a déclaré Jeremy Kamil, virologue au centre des sciences de la santé de l'université d'État de Louisiane à Shreveport, au New York Times.

Jeremy Kamil, le co-auteur de la nouvelle étude, a déclaré qu'il était en train de séquencer des échantillons de coronavirus lorsqu'il a remarqué les nouveaux variants, qui présentent des mutations sur le même acide aminé. Les scientifiques sont inquiets car ces mutations pourraient faciliter l'entrée du virus dans les cellules humaines, a rapporté le Times.

À lire aussi — Le vaccin Pfizer serait efficace contre les mutations des coronavirus, suggère cette étude préliminaire

Jeremy Kamil a déclaré que les virus appartenaient tous à la même lignée, et après avoir entré le génome dans une base de données en ligne utilisée par d'autres scientifiques, il a appris qu'il y avait des scientifiques au Nouveau-Mexique qui avaient également trouvé le même variant avec la même mutation.

Des expériences supplémentaires nécessaires pour évaluer ces nouveaux variants

La lignée que Jeremy Kamil a détectée remonte au 1er décembre et les échantillons du Nouveau-Mexique datent d'octobre, mais on ne sait pas quand ces variants ont réellement émergé. Des échantillons provenant de tout le pays ont été trouvés avec ce variant, mais avec un séquençage limité du génome, il est difficile de comprendre la prévalence de ces virus mutés.

"J'hésiterais beaucoup à donner un lieu d'origine pour l'une de ces lignées pour le moment", a déclaré au Times Emma Hodcroft, épidémiologiste à l'Université de Berne et co-auteur de la nouvelle étude. L'étude n'a pas encore fait l'objet d'un examen par ses pairs. Les experts ont déclaré au Times que des expériences supplémentaires sont nécessaires pour évaluer si ces mutations ont un impact sur la transmission ou la morbidité.

D'autres variants plus contagieux ont été découverts ailleurs. Une analyse récente a révélé qu'un variant découvert pour la première fois au Royaume-Uni, connue sous le nom de B.1.1.7, est 35 à 45 % plus transmissible que d'autres souches se répandant aux États-Unis, tandis qu'une nouvelle évaluation des scientifiques du gouvernement britannique a révélé que le même variant pourrait être 30 à 70 % plus mortel que le coronavirus original.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies ont prédit qu'il s'agira du variant le plus courant du coronavirus d'ici mars.

Version originale : Sarah Al-Arshani/Insider

Découvrir plus d'articles sur :