8 projets pharaoniques de tunnels à travers le monde

Daniel von Appen/Unsplash

Les tunnels urbains pour éviter les embouteillages du milliardaire américain Elon Musk ne sont pas les seuls projets de tunnels pharaoniques qui devraient voir le jour. Et c'est la Chine qui domine la construction de tunnels avec pas moins de 6 374 kilomètres de métros actuellement construction dans 53 villes chinoises, selon les Echos. Néanmoins, les pays européens ne sont pas en reste. La Norvège compte à elle seule deux immenses chantiers. L'Italie et la France ont également mis en place de nombreux travaux pour des projets qui devraient voir le jour d'ici quelques années, notamment un tunnel creusé sous les Alpes qui relierait Lyon à Turin. Entre métro, tunnel maritime ou encore tunnel ferroviaire, voici 9 impressionnants projets de tunnels à travers le monde. 

Le Grand Paris Express comptera 200 kilomètres de tunnels; c'est l'un des plus gros chantiers de métros au monde.

Le Grand Paris Express passe notamment par le prolongement de la ligne 14. Ici, la station Châtelet. Wikimedia Commons

Ce grand chantier urbain à 35 milliards d'euros donnera naissance aux quatre nouvelles lignes du métro parisien qui devraient voir le jour entre 2024 et 2030, si les délais sont respectés. Elle desserviront principalement la banlieue afin de désengorger les transports en commun et les routes. Pour réaliser ce chantier gigantesque, les géants du BTP disposent de moyens hors du commun dont 21 gigantesques tunneliers, comme le précise Le Parisien. Ces perceuses sont des trains-usines de 100 mètres de long et de 10 mètres de diamètre qui creusent le sol et assemblent en même temps le tunnel derrière elles.

Un tunnel de 1 000 km devrait voir le jour en Chine. Il pourrait être le plus long du monde.

C'est dans le désert du Taklamakan situé dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang que devrait être construit le plus long tunnel du monde. Wikimedia Commons

Ce projet est destiné à acheminer l'eau des montagnes du Tibet vers le désert du Taklamakan, au Xinjiang, à l'extrême ouest de la Chine. Selon le South China Morning Post, l'idée serait de prendre l'eau de la rivière du Yarlung Tsangpo dans le sud du Tibet, afin de l'acheminer vers le désert du Taklamakan, dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang. Une manière pour la Chine de renforcer sa réputation en termes de technologie et d'infrastructures.

La Norvège est en train de construire le premier tunnel pour bateaux immergé de la planète.

Appelé Stad Ship Tunnel, ce projet est un tunnel-canal long de 1,7 km sous le Sognefjord, le fjord (ancienne vallée glaciaire envahie par les eaux marines) le plus long d'Europe. L'incident du Viking Sky, un navire de croisière victime d'une avarie moteur en mars 2019, a poussé les autorités norvégiennes à envisager de creuser dans les falaises un passage pour ces navires, selon Franceinfo. L'objectif est d'y faire circuler 19 bateaux par jour, transportant des passagers mais également du fret. La taille est cependant limitée à des paquebots de moyenne envergure. 

La Norvège prépare également la construction d'un tunnel bitube sur 20 km.

Vue du fjord Jøssingfjord en Norvège. Wikimedia Commons

Les Norvégiens n'en finissent pas avec les records. Ils travaillent en parallèle à l'excavation d'un tunnel bitube routier, cette fois-ci, de 26,7 km situé à 390 m sous la mer, afin de relier le nord et le sud du Rogaland, séparés par un fjord et une île, selon LCI. L'ouverture du tunnel est prévue pour 2025-2026.

Un tunnel sous-marin de 126 km est en projet afin de relier Taïwan à la Chine continentale. C'est le plus long ouvrage de ce type au monde.

Trois suggestions de lignes pour le projet de tunnel sous-marin de Taïwan. Wikimedia Commons

Des études menées depuis plus de quinze ans ont exclu la construction d'un pont ou d'un barrage à cet endroit, compte tenu des conditions météorologiques. Ce projet intègrerait une ligne de train à grande vitesse. Selon le journal South China, sa construction devrait être achevée d'ici 2030. Il s'agira d'un tunnel pour les trains qui se déplacent à 250 km/h.

Le créateur du jeu Angry Birds veut lui aussi construire un tunnel ferroviaire sous la mer reliant Helsinki (Finlande) à Tallinn (Estonie).

Finest Bay Area Development

Peter Vesterbacka, entrepreneur et créateur du célèbre jeu pour mobile Angry Birds, a réussi a convaincre un fonds de financer en partie un projet de construction d'un tunnel long de 103 km qui relierait la ville d'Helsinki en Finlande à celle de Tallinn en Estonie. Cet immense tunnel devrait abriter des lignes de trains à grande vitesse. Coût estimé de ce chantier pharaonique, selon les Echos : 15 milliards d'euros. Il prévoit de débuter la construction début 2020 pour une mise en service en décembre 2024. 

En Europe, un tunnel de 64 km de long qui reliera la capitale du Tyrol autrichien, Innsbruck, à la ville de Fortezza en Italie est actuellement en construction. 

La base du tunnel de Brenner qui relierait l'Autriche à l'Italie. Wikimedia Commons

Appelé tunnel de base du Brenner, ce tunnel ferroviaire à travers les Alpes doit passer sous le col du Brenner pour relier l'Italie et l'Autriche. Il devrait faire 55km de long, ce qui ferait de lui le deuxième tunnel le plus long du monde, juste après le tunnel de base du Saint-Gothard, selon BFM Business. Le chantier a débuté le 18 avril 2011 et devrait se terminer d'ici 2025. Les trains de voyageurs devraient circuler à 250 km/h et les trains de marchandises à 160 km/h.

Sous les Alpes, un tunnel de 57 km est en construction pour lier les villes de Lyon (France) et Turin (Italie).

Baptisé Federica, ce projet est né dans les années 1990, dans le but de ramener sur le rail une partie du fret qui est aujourd'hui sur les routes de France et d'Italie. Le tunnel Lyon-Turin est donc une ligne ferroviaire qui s'étend sur 270 km, dont 70% en France et 30% en Italie, selon BFMTV. Il doit s'étendre sur 57,5 kilomètres entre Saint-Jean-de-Maurienne (France) et Suse (Italie) : 45 km en France et 12,5 en Italie. Les travaux ont débuté en 2016 côté français.

Le projet a néanmoins été vivement contesté depuis des années, et a été victime d'un blocage côté italien. Son financement était réparti ainsi : 40 % par l'Europe, 35 % par l'Italie et 25 % par la France. L'Italie devait ainsi débourser 3 milliards d'euros pour le percement du tunnel alors que 80% du tracé se trouve en territoire français. Mais les élections européennes du 26 mai 2019 ont changé la donne : la coordinatrice du corridor européen Iveta Radicova a notamment annoncé, à la surprise générale, que l'Europe était prête à relever sa participation à hauteur de 55% (elle était déjà passée à 50% l'an dernier). Sa mise en service est pour l'heure prévue pour 2030.

Un tunnel de 14 km pour éviter le col d'Agua Negra entre le Chili et l'Argentine est actuellement en construction.

Le projet de tunnel d'Agua Negra en Argentine. Wikimedia Commons

Afin de faciliter les échanges entre l'Argentine et le Chili, un tunnel de 14 km de long devrait être construit en dessous du col, à 4780 mètres d'altitude, ce qui en fait le tunnel le plus long du continent. Selon le site Road Traffic Technology, il comporterait trois tubes (deux pour le trafic, un pour la ventilation) et serait ouvert toute l'année. Les plans prévoient le lancement des travaux cette année 2019. Le projet devra être terminé vers 2027.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 18 ponts les plus terrifiants du monde

VIDEO: Voici quelques conseils pour prévenir la fatigue visuelle