Naviguer une mission spatiale avec succès est déjà très difficile, mais les astronautes doivent également faire face à des difficultés pour aller aux toilettes et pour dormir. Getty Images

Les astronautes font beaucoup de sacrifices lorsqu'ils quittent la Terre. Outre les dangers de l'espace et le temps passé loin de sa famille, la micro-gravité génère son lot de règles à respecter, qui dictent les multiples facettes de la vie quotidienne. Des aliments tels que le pain ou le sel sont par exemple prohibés de la station spatiale internationale, sous prétexte que des miettes pourraient potentiellement endommager l'équipement spatial ou être accidentellement ingérés par les astronautes. Les habitudes d'alimentation, de sommeil et d'hygiène basiques doivent également être modifiées. Larmes, stylo, alcool... découvrez 9 choses que les astronautes ne peuvent pas faire dans l'espace.

Les astronautes ne pleurent pas de la même manière dans l’espace

Selon Chris Hadfield, pleurer dans l’espace provoque des démangeaisons. REUTERS/Mikhail Metzel/Pool

Les astronautes peuvent rire tant qu'ils veulent dans l'espace, mais le fait de pleurer est bien différent sans gravité. Lorsqu'on lui a demandé s'il pouvait pleurer dans l'espace, l'astronaute Chris Hadfield a répondu : “Vos yeux créent des larmes mais elles forment des petites boules. En fait, elles démangent un peu. Donc dans l'espace, les larmes ne se "versent" pas. A moins qu'un astronaute n'essuie cette goutte d'eau, les larmes dans l'espace peuvent former une boule géante qui sort de votre oeil, comme l'explique The Atlantic. Vous pourriez donc voir une bulle de larme flotter autour de vous.

Ils ne peuvent pas consommer des aliments tels que le pain et le soda

Dans l’espace, les astronautes remplacent le pain par de la tortilla. LaryLitvin/Shutterstock

Selon le Franklin Institute, beaucoup d'aliments populaires sont trop difficiles à emmener dans l'espace. Le pain, par exemple, peut s'émietter et endommager l'équipement ou accidentellement être ingéré par les astronautes. C'est pour cela que, selon la NASA, les tortillas sont utilisés comme substituts depuis les années 80. Les boissons gazeuses sont également prohibées car elles ne sont pas capables de flotter dans un environnement sans pesanteur. Vickie Kloeris, manager de sous-système pour le service inter-satellites d'alimentation au centre spatial Lyndon B. Johnson a déclaré à la NASA : "Les boissons gazeuses ne tiennent pas la route car la gazéification et le soda ne seront pas séparées dans la micro-gravité."

Le sel et le poivre ont également été bannis à cause de leur habilité à flotter dans l'espace et potentiellement endommager l'équipement ou être ingéré par les astronautes, par la bouche, les oreilles ou le nez. Heureusement, la NASA a développé des versions liquides utilisées comme substituts. Selon Space.com, les seules personnes à avoir mangé du pain dans l'espace sont les astronautes de la mission Gemini 3 de 1965 opérée par la NASA : John Young avait fait passer un sandwich au boeuf à bord.

Les astronautes ne peuvent pas utiliser de stylos

Le stylo Fisher de l’espace est disponible à l’achat. Space Pen/Facebook

Si vous avez déjà essayé d'utiliser un stylo à l'envers, vous savez que cela ne marche pas. L'encre a besoin de la gravité pour s'écouler. Selon le magazine Scientific American, les astronautes américains et les cosmonautes russes en sont tous restés aux crayons à papier dans l'espace. Puis, en 1965, la société Fisher Pen a déposé le brevet d'un stylo dont la cartouche était pressurisée avec du nitrogène. La pression pousse l'encre vers la pointe, permettant au stylo de fonctionner même à l’envers, dans des températures extrêmes, ou sous l'eau. Ces stylos sont encore utilisés aujourd'hui.

Ils ne peuvent pas organiser leur sommeil en fonction du lever et du coucher du soleil.

L’astronaute Gregory C. Johnson, pilote de la mission STS-125, se reposant dans son sac de couchage dans le poste de pilotage de la navette spatiale Atlantis. Reuters/Ho New

Dans la station spatiale internationale, les astronautes peuvent vivre 16 couchers de soleil dans une journée de 24 heures. Leur programme de sommeil ne peut donc pas s'appuyer sur la lumière du soleil. Afin de se préparer à cela, les astronautes suivent un entraînement de sommeil intensif avant le lancement, selon Space.com.

Boire de l’alcool est proscrit dans l’espace.

Buzz Aldrin aurait bu du vin de messe sur la lune en 1969. NASA

Même si l'on avait proposé le xérès pour agrémenter le repas des astronautes en 1972, celui ci n'a jamais vraiment été autorisé dans la station spatiale, à cause de l'indignation publique. L'interdiction a alors dû être adoptée. Daniel G Huot, porte-parole du centre spatial Lyndon B. Johnson de la NASA a dit à la BBC : "L'alcool n'est pas permis à bord de la station spatiale internationale." Mais les cosmonautes russes ont apparemment le droit de consommer du Cognac pour leur santé immunitaire.

Ce raisonnement n'a cependant pas grand chose à voir avec la science. "C’est une question politique. C'est culturel, ce n'est pas quelque chose de scientifique." a expliqué à la BBC Dave Hanson, professeur émérite à l’université de sociologie de New York à Potsdam.
Avant l'interdiction, Buzz Aldrin avait bu du vin de messe sur la lune, mais cela n'a jamais été diffusé.

Le sexe n'est pas autorisé

Le sexe dans l'espace serait de toute façon incroyablement compliqué. NASA

Le sexe est banni des missions spatiales. Jusqu'à aujourd'hui, la station spatiale ne permet pas de découvrir s'il y a déjà eu des rapports sexuels dans l'espace. Comme le fait remarquer le magazine Slate, il serait incroyablement difficile d'avoir un rapport dans l'espace, notamment à cause du manque de vie privée des astronautes, des charges de travail écrasantes et du manque de gravité.

Pas possible de profiter d'une bonne douche chaude.

Dans l'espace, l'eau est réservée à l’hydratation. Jon Rawlinson/flickr

Dans l'espace, les astronautes doivent utiliser toutes les ressources — en particulier l'eau, lourde et coûteuse à transporter — de la manière la plus efficace possible. A la place de prendre des douches, les astronautes utilisent des éponges de douche en recyclant l'eau distillée par l’humidité dans l'air ou issue de l'urine et du lavage des mains, entre autres.

Les astronautes perdent le goût dans l’espace

Assortiment d’aliments servis à bord de la navette spatiale internationale. NASA/Wikimedia Commons

La NASA rapporte que les astronautes peuvent commencer à perdre le sens du goût lorsqu'ils sont dans l'espace. Une fois de retour sur Terre, la nourriture a à l'inverse un goût bien plus fort. Une des raisons à cela est peut-être le fait que dans l'espace, les fluides de l'organisme se déplacent différemment à cause du manque de gravité. Plutôt que d'être dans les jambes, les fluides se dirigent vers la tête, où ils peuvent boucher les conduits nasaux.
Une autre hypothèse est que les odeurs fortes dans la cabine du service inter-satellite atténuent le sens de l'odorat, ce qui en retour, atténue le sens du goût.

Faire caca dans l’espace n’est pas une mince affaire.

Les toilettes à bord de la station spatiale internationale. NASA

"Faire caca... c'est un défi, car vous essayez de viser une cible assez petite."

raconte à Business Insider Peggy Whitson. Elle a passé un record de 665 jours dans l'espace. La salle de bain (si on peut l’appeler comme ça), n'a pas de porte —juste un rideau — et les astronautes doivent s'attacher afin de ne pas flotter.
Le manque de gravité peut causer des complications désagréables, puisque même les déchets humains peuvent flotter. Voici comment l’astronaute Barry Wilmore l'a décrit :
"On utilisait la métaphore du poisson. De temps en temps, le produit s'envolait, on appelait ça 'la truite brune'. Lorsque vous devez aller repêcher votre truite, ça peut être un moment très drôle. Vous vous dîtes, 'ce genre de truc n'arrive jamais sur Terre.'"

Version originale : Business Insider / Allie Lembo

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Thomas Pesquet pourrait retourner dans l'espace dès l'année prochaine

VIDEO: Ce toboggan aux Canaries vous fait glisser sous un aquarium où grouillent des dizaines de requins