9 utilisateurs français sur 10 des plateformes de streaming comme Netflix partagent leur compte

"La Casa de Papel", disponible sur Netflix. Netflix/Tamara Arranz Ramos

Si vous partagez votre compte Netflix avec vos proches, vous n'êtes pas le seul. Vous êtes même comme tout le monde. Selon l'institut Médiamétrie, ce sont en effet 9 utilisateurs français sur 10 des services de vidéo à la demande par abonnement (SVoD) —Netflix en tête — qui en font profiter leur entourage. Certes, 84% de ce partage a lieu dans le giron familial, mais quand on sait que 17,3 millions de Français ont regardé au moins un programme sur une de ces plateformes ces 12 derniers mois, cela veut dire que plusieurs millions de personnes partagent leurs comptes en dehors de leur cercle familial.

Il faut savoir que, selon les conditions d'utilisations de Netflix, votre compte "ne doit pas être partagé avec des personnes extérieures à votre foyer", mais le partage de mots de passe est une pratique tellement étendue que le géant du streaming préfère la tolérer. "Le partage de mots de passe est quelque chose avec lequel nous devons apprendre à vivre", expliquait Reed Hastings, le DG de Netflix, cité par CNBC en 2016.

A lire aussi — 'La Casa de Papel', 'Elite'... Les 10 séries des plateformes de streaming les plus populaires en septembre

"Il y a tellement de partage de mots de passe qui est légitime, avec votre conjoint, avec vos enfants... Il n'y a donc pas de limite claire." Avant d'ajouter : "et nous nous portons bien comme cela." Au dernier comptage — publié pour le deuxième trimestre 2019 — Netflix comptait en effet 151 millions d'abonnés dans le monde.

Mais toutes les plateformes ne voient pas le partage de mots de passe d'un bon œil. Disney, qui lancera son service de SVoD Disney+ en novembre aux Etats-Unis, a par exemple passé un accord avec Charter Communications, un câblo-opérateur américain, pour lutter contre cette pratique, rapportait Ars Technica en août 2019. Charter n'a pas précisé comment ils allaient concrètement s'y prendre, mais cela montre quand même une certaine volonté de la part de Disney de lutter contre le phénomène.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les créateurs de 'Stranger Things' signent un contrat avec Netflix qui pourrait valoir plus de 100 M$

VIDEO: Comment mieux gérer ses émotions selon l'auteur de 'L'Art Subtil de S'en Foutre'