Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Mathieu Gallet vient de perdre son poste à la tête de Radio France

  • CSA
  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Mathieu Gallet vient de perdre son poste à la tête de Radio France
© Facebook/Radio France

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a décidé de retirer son mandat au président de Radio France Mathieu Gallet, à compter du 1er mars 2018, a annoncé le gendarme français de l'audiovisuel dans un communiqué.

Mathieu Gallet avait été condamné mi-janvier par le tribunal de Créteil à un an de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende pour "favoritisme".

Il avait été épinglé pour avoir passé des commandes de prestations auprès de sociétés de conseil sans avoir respecté les règles des marchés publics, lorsqu'il présidait l'Institut National de l'Audiovisuel (INA).

Mathieu Gallet, qui a fait appel de la décision, avait exclu de démissionner.

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, avait alors jugé inacceptable son maintien à la tête du groupe public de radios:

"Un dirigeant d'entreprise publique condamné pour favoritisme, ce n'est pas une situation acceptable", avait-elle déclaré.

Or, le CSA pouvait décider, en tant qu'organe indépendant, de le maintenir en poste. Seul le Conseil, qui a nommé Mathieu Gallet à la tête de Radio France en 2014, était en effet habilité à le révoquer.

Dans la foulée de l'annonce, Xavier Gouyou-Beauchamps, ancien président de France Télévisions, a dénoncé dans une tribune dans le Monde.fr le manque d'indépendance du CSA, qui a suivi une volonté du gouvernement. Il a notamment plaidé pour "que le CSA [soit] déchargé de la nomination des présidents. C’est nécessaire pour la restauration de son crédit comme autorité de régulation."

Le PDG s'était expliqué lundi 29 janvier devant les sages du gendarme de l'audiovisuel lors d'une audition à huis clos.

C'est la première fois que le CSA a recours à une telle procédure. Mathieu Gallet a quant à lui la possibilité de faire appel de cette décision devant le Conseil d'Etat, même si la procédure semble avoir peu de chances d'aboutir, au vu des pouvoirs conférés au CSA, a rappelé BFMTV ce 31 janvier.

La décision motivée prescrite par la loi sera publiée ultérieurement dans la journée, précise le bref communiqué.

Découvrir plus d'articles sur :