G7

De gauche à droite: le premier ministre canadien Justin Trudeau, la chancelière allemande Angela Merkel, le président américain Donald Trump, le premier ministre italien Paolo Gentiloni, le président français Emmanuel Macron, le premier ministre japonais Shinzo Abe, et la première ministre britannique Theresa May ce vendredi 26 mai en Italie. AP Photo/Andrew Medichini

Le sommet du G7 a lieu ces vendredi 26 mai et samedi 27 mai 2017, à Taormina en Italie. Il réunit un groupe de dirigeants très différent de l'année passée.

Quatre des sept Etats participants — les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France et l'Italie — ont de nouveaux dirigeants à leurs têtes.

Le président américain Donald Trump peut se retrouver à l'aise dans ce type d'environnement, selon John Kirton, directeur du groupe de recherche du G7 à l'université de Toronto (Canada).

"C'est un forum fait pour le style particulier de Donald Trump", a dit John Kirton à Associated Press. "C'est très informel, très interactif, et les dirigeants se parlent de façon familière. C'est le club des coeurs solidaires. Personne ne comprend mieux à quel point c'est dur d'occuper le poste le plus élevé d'un pays à part les pairs qui occupent ce même poste dans d'autres pays."

Donald Trump pourrait toutefois être confronté à des avis divergents des autres dirigeants concernant deux sujets en particulier: le climat et le libre-échange. 

Voici les dirigeants du G7. 

Le nouveau président américain Donald Trump pourrait être au centre de l'attention de ce G7.

Donald Trump (à droite). AP

Le prédécesseur de Donald Trump, Barack Obama, s'entendait bien avec la plupart de ses homologues du G7. 

Angela Merkel et Barack Obama lors du sommet G7 de 2015. Michaek Kappeler/Pool Photo via AP, File

La première ministre britannique Theresa May participe à son premier sommet du G7 aussi. 

Theresa May et Donald Trump. REUTERS/Matt Dunham/Pool

Theresa May a pris la succession de David Cameron, qui a démissionné après le vote du Brexit en juin 2016. 

David Cameron. REUTERS/Andrew Milligan

Emmanuel Macron est le nouveau président français depuis le mois dernier.

Emmanuel Macron. REUTERS/Gonzalo Fuentes

Emmanuel Macron a succédé à Francois Hollande, qui ne s'est pas porté candidat à l'élection présidentielle en 2017. 

François Hollande. REUTERS/Stephane de Sakutin/Pool

Paolo Gentiloni, le premier ministre italien, fait aussi partie des nouveaux visages de ce G7, qui a lieu chez lui en Sicile cette année. 

Paolo Gentiloni. REUTERS/Remo Casilli

Son prédécesseur, Matteo Renzi, a démissionné en décembre dernier suite au rejet de la réforme constitutionnelle qu'il a portée lors d'un référendum. 

Matteo Renzi. REUTERS/Stefano Rellandini

Le premier ministre canadien Justin Trudeau participe à son second sommet du G7, ce qui fait de lui un membre de la vieille garde.

Justin Trudeau. REUTERS/Chris Wattie

La chancelière allemande Angela Merkel, de plus en plus considérée comme l'un des garants de la démocratie occidentale, devra affronter un scrutin dans son pays cette année. 

Angela Merkel. REUTERS/Hannibal Hanschke

Le premier ministre japonais Shinzo Abe est aussi présent — il sera le seul chef d'Etat asiatique à participer. 

Shinzo Abe. REUTERS/Toru Hanai

Les deux grands dirigeants de l'Union européenne — Donald Tusk et Jean-Claude Juncker — participent aussi à ce sommet.

Donald Tusk (à gauche) et Jean-Paul Juncker. REUTERS/Francois Lenoir

Version originale: Peter Jacobs/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le dirigeant d'un fonds d'investissement de 37Mds$ dit qu'Uber est 'un système de Ponzi' qui fera faillite dans 10 ans

VIDEO: Voici les effets de la marijuana sur votre sommeil