Bali Padda, COO de Lego, va devenir son nouveau directeur général. Scanpix Denmark/Nikolai Linares/via REUTERS

Bali Padda, COO de Lego, va devenir son nouveau directeur général. Scanpix Denmark/Nikolai Linares/via REUTERS

Le fabricant de jouets danois Lego a annoncé mardi la nomination de son premier directeur général étranger dans le cadre d'une réorganisation de sa structure qui donne à sa famille fondatrice un plus grand rôle dans le développement de sa marque.

Le Britannique Bali Padda, actuellement directeur général délégué, remplacera Jorgen Vig Knudstorp, le directeur général actuel, le premier à avoir été choisi en dehors du clan Kristiansen.

Knudstorp, qui quittera ses fonctions à la fin de l'année, a mené la restructuration et le redressement de la société depuis sa nomination en 2004, un an après qu'elle ait frôlé le dépôt de bilan.

Knudstorp prendra la tête de la nouvelle entité Lego Brand Group, tandis que la famille fondatrice deviendra plus active dans les activités liées à la marque, notamment dans Merlin Entertainments, l'opérateur des parcs à thème Legoland, et dans les programmes éducatifs Lego.

Le groupe danois, qui a généré un chiffre d'affaires de 35,8 milliards de couronnes (4,81 milliards d'euros) l'année dernière, dispute à Mattel la place de numéro un mondial du jouet.

Il s'est notamment développé ces dernières années dans l'exploitation de franchises cinématographiques, de jeux vidéo et d'applications mobiles.

La société explique sa nouvelle entité Lego Brand Group aidera à développer " un potentiel inexploité par la marque Lego".

"Avec notre croissance récente et la mondialisation, apparaissent de nouvelles et excitantes opportunités pour la marque et nous créons Lego Brand Group pour exploiter ces nouvelles opportunités", déclare Thomas Kirk Kristiansen, qui appartient à la quatrième génération de la famille fondatrice.

Lego est la contraction de "leg godt", qui en danois signifie "jouez bien".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Ces semelles à coller sous vos pieds pourraient bien remplacer vos tongs cet été — mais elles ne sont pas très discrètes