Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'un des principaux fournisseurs de puces d’Apple a été infecté par un virus — et les conséquences pour Apple sont incertaines

L'un des principaux fournisseurs de puces d’Apple a été infecté par un virus — et les conséquences pour Apple sont incertaines
© REUTERS/Bobby Yip

L'un des principaux fournisseurs de puces d'Apple a annoncé ce week-end avoir été infecté par un virus informatique et qu'il y aura donc des retards de livraison, sans préciser quels clients étaient concernés, rapporte Bloomberg.

TSMC, pour "Taiwan Semiconductor Manufacturing Co", qui espère un retour à la normale ce lundi 6 août 2018, a aussi affirmé que l'incident aura un impact sur ses prochains résultats trimestriels.

Cet incident s'est produit à un mauvais moment pour TSMC et son principal client Apple, qui représente plus de 21% de son chiffre d'affaires, selon Bloomberg. En effet, la marque à la pomme, qui vient de franchir le seuil des 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière, est en train d'accélérer la cadence de production de ses trois nouveaux modèles d'iPhone pour cet automne.

Apple compte également lancer un nouvel iPad et de nouveaux modèles d'Apple Watch, des produits qui ont toujours comporté des puces fabriquées par TSMC.

Le retard de livraisons annoncé par TSMC pourrait potentiellement menacer les efforts d'Apple et pourrait avoir un impact sur les ventes d'iPhone.

L'entreprise taïwanaise a expliqué que 80% de ses outils de fabrication avaient été infectés par le virus vendredi soir. En cause: une erreur commise lors de l'installation d'un logiciel, qui s'est propagée dans tout leur réseau.

TMSC a estimé que l'incident se traduira par une baisse de 3% du chiffres d'affaires anticipé pour son T3.

Selon un analyste cité par Bloomberg, "sur le long terme, l'image de confiance de TSMC est en quelque sorte endommagée mais il est difficile de quantifier aujourd'hui les conséquences".

Selon le Forum économique mondial, la cybercriminalité, qui inclut des virus informatiques, pourrait coûter jusqu'à 8000 milliards de dollars de dommages au cours des cinq prochaines années.

Découvrir plus d'articles sur :