L'UE conseille en privé aux pays européens de préparer leurs aéroports à un Brexit sans accord

Des avions British Airways stationnés à l'aéroport d'Heathrow à Londres. Reuters

  • Les états membres de l'Union européenne devraient préparer leur aéroport à un Brexit sans accord, aurait indiqué la Commission européenne à des diplomates.
  • Un manque de progrès dans les négociations sur le Brexit a augmenté les chances d'une sortie sans accord, ce qui serait catastrophique pour l'industrie de l'aviation en Europe et au Royaume-Uni.
  • Cela clouerait automatiquement au sol des vols entre le Royaume-Uni et l'UE car les licences délivrées en UE ne seraient plus valables.
  • Le ministre britannique du commerce Liam Fox a prévenu pendant le weekend que le Royaume-Uni "ne bluffait pas" et était prêt à quitter l'UE sans accord.

Les états membres de l'Union européenne devraient préparer leurs aéroports et secteurs de l'aviation à un Brexit sans accord, aurait indiqué la Commission européenne à des diplomates plus tôt en juin.

Cet avertissement a été prononcé pendant une réunion présidée par Filip Cornelis, le directeur de l'aviation au sein du département des transports de la Commission, le 12 juin, selon Politico. Des diplomates des 27 pays de l'UE ont participé à cette réunion, ainsi que des représentants des autorités de l'aviation civile des pays membres.

Cornelis aurait indiqué aux pays membres de se préparer à ce que le Royaume-Uni sorte de l'UE sans accord en mars 2019, avec les conséquences que cela impliquerait pour la sécurité, l'accès au marché, la réglementation et les droits des passagers.

La Commission conseille également aux aéroports d'améliorer leur capacité douanière. Cela s'explique par le fait que de nombreuses marchandises en provenance du reste du monde passent par les aéroports britanniques avant d'accéder au marché unique européen. Dans le cas d'un Brexit sans accord, toutes ces marchandises devront passer entre les mains des officiers des douanes sur le continent.

Le Royaume-Uni et l'Union européenne se sont mis d'accord pour respecter une période de transition de 20 mois mais celle-ci ne sera pas ratifiée tant que les négociateurs ne se seront pas mis d'accord sur des sujets tels que la frontière irlandaise, loin d'être résolus.

Le manque de progrès signifie que la possibilité d'un Brexit sans accord semble avoir grandement augmenté.

"L'idée d'une absence d'accord est en train de monter. C'est le désordre total. Personne n'a idée de ce qu'il se passe", indique à Business Insider UK une source proche de la taskforce Brexit du Parlement européen.

Un Brexit sans accord serait catastrophique pour l'industrie de l'aviation en Europe et au Royaume-Uni. Cela clouerait automatiquement au sol des vols entre le Royaume-Uni et l'UE car les licences délivrées en UE ne seraient plus valables.

Le ministre britannique du commerce Liam Fox a prévenu pendant le weekend que le Royaume-Uni "ne bluffait pas" et était prêt à quitter l'UE sans accord.

"Personne, moi compris, ne veut d'un Brexit sans accord", a-t-il affirmé.

"J'espère sincèrement que nous aurons une bon accord et je pense que c'est dans l'intérêt de l'Union européenne et du Royaume-Uni, mais si la politique passe avant les bienfaits économiques, et la bonne santé du Royaume-Uni à long terme, nous devrons quitter la table des négociations."

Version originale: Thomas Colson/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'Une crise imminente': Le Brexit pose un 'risque significatif' aux finances personnelles de 36 millions de personnes en Europe

VIDEO: Voici comment on fait de la mozzarella en Italie — c'est fascinant