Les trottinettes électriques en libre-service Lime arrivent à Paris. Lime

La direction de Lime, société de location de véhicules de transport, annonce ce mercredi supprimer ses trottinettes électriques en libre-service, le temps de trouver "un cadre pérenne", en concertation avec la mairie de Bordeaux, relève Sud-Ouest.

Dans son communiqué, Lime écrit : "En parfait accord avec la demande formulée par le maire de Bordeaux, Lime France a décidé de suspendre son service de trottinettes électriques en libre-service dans la métropole de Bordeaux." La société ajoute être soucieuse "de donner un cadre pérenne à son activité" et "propose à la mairie d’ouvrir un dialogue pour rendre à nouveau possible l’accès des Bordelais à ce service dans des conditions optimales".

Dans la lignée de Toulouse

Une décision qui ne surprend pas outre mesure, puisqu’Alain Juppé, maire de la ville, avait à plusieurs reprises expliqué que ces trottinettes, victimes de leur succès, posaient problème. Il y a quelques jours, Alain Juppé déclarait d’ailleurs à France Bleu Gironde : "Aujourd’hui, quand une entreprise arrive et met des trottinettes sur le trottoir et que je lui dis 'Attention moi, je ne suis pas d’accord, il faut qu’on en parle !', ils me font un bras d’honneur et ils continuent".

>> A lire aussi - Je me déplace régulièrement dans Paris avec des véhicules en libre-service — et j'ai compris pourquoi cette ville est un excellent terrain de jeu pour des start-up du transport

En effet, Lime avait débarqué sans aucun accord préalable avec les autorités sur le sol bordelais. D’autres villes de France ont également opté pour une suspension de ce service, comme Toulouse. Par ailleurs, le gouvernement devrait adopter d’ici peu de nouvelles normes de sécurité autour de ces engins qui font de plus en plus d’accidents.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Un fervent utilisateur de Mac passe au PC — voici ses impressions