Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

La croissance dans le secteur privé accélère en août — le secteur manufacturier et les services font mieux que prévu

La croissance dans le secteur privé accélère en août — le secteur manufacturier et les services font mieux que prévu
© La française Mathilde Gros, aux championnats européens de cyclisme le 5 août 2018. REUTERS/Peter Cziborra

La croissance de l'activité dans le secteur privé a accéléré plus qu'attendu en août en France, après avoir légèrement marqué le pas en juillet, selon la version préliminaire des indices IHS Markit publiés ce jeudi.

L'indice PMI flash composite, qui combine des éléments des indices des services et du secteur manufacturier, s'est établi à 55,1 ce mois-ci après 54,4 en juillet, dépassant les prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui l'attendaient à 54,6 en moyenne.

Sa progression, alimentée par une accélération de l'activité à la fois dans le secteur manufacturier et dans celui des services, lui permet de se maintenir nettement au-dessus du seuil de 50 distinguant croissance et contraction de l'activité, qu'il dépasse sans discontinuer depuis juillet 2016. L'indice des services a atteint 55,7 en août, après 54,9 en juillet, alors que les économistes l'attendaient à 55,1 en moyenne.

L'indice du secteur manufacturier a lui aussi progressé ce mois-ci, à 53,7 contre 53,3 en juillet, un niveau là encore supérieur aux attentes des économistes, qui tablaient sur 53,4 en moyenne.

"Une demande solide de la clientèle à l'échelle nationale, combinée à une reprise des nouvelles commandes à l'export, a stimulé l'accélération récente de la croissance", souligne Sam Teague, économiste d'IHS Markit, dans un communiqué.

Parallèlement à cet accroissement de la demande, les entreprises du secteur manufacturier et des services ont renforcé leurs effectifs. En revanche, l'optimisme des chefs d'entreprise interrogés est tombé à un plus bas depuis novembre 2016 — avec un repli plus marqué dans le secteur manufacturier — de nombreux patrons interrogés évoquant un accroissement des
pressions inflationnistes sur fond de hausse des cours du pétrole.

Concernant l'ensemble de la zone euro, l'activité du secteur privé a très légèrement accéléré en août, mais pas autant qu'attendu alors que les tensions commerciales assombrissent les perspectives, révèle l'enquête IHS Markit.

Découvrir plus d'articles sur :