AccorHotels fait une nouvelle acquisition dans le luxe pour mieux résister à la concurrence des plateformes comme Airbnb

Le Mövenpick Hotel Mansour Eddahbi Marrakech. Facebook/Mövenpick Hotels & Resorts

AccorHotels poursuit sa fièvre acheteuse pour mieux tenir tête à la concurrence des plateformes de location entre particuliers comme Airbnb et celle de réservation en ligne comme Booking.com.

Après les rachats des plateformes de location de résidences haut de gamme — Onefinestay, Travel Keys — et du site de ventes privées d'hôtels, croisières et séjours de luxe VeryChic, le numéro un européen de l'hôtellerie a annoncé ce lundi 30 avril 2018 l'acquisition du groupe hôtelier suisse, Mövenpick Hotels & Resorts, pour 560 millions de francs suisses, soit 482 millions d'euros, en numéraire.

Avec ce rachat, AccorHotels souhaite accélérer son développement au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie-Pacifique. Dans un communiqué, Sébastien Bazin, PDG du groupe, a déclaré: 

"Avec l'acquisition de Mövenpick, nous consolidons notre leadership sur le marché européen et accélérerons encore notre développement sur les marchés émergents, notamment au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie-Pacifique. Cette opération illustre la stratégie que nous entendons mener avec l'ouverture du capital d'AccorInvest: saisir des opportunités tactiques pour renforcer nos positions, consolider nos leaderships et démultiplier notre croissance."

Il y a deux mois, AccorHotels a engagé la cession d'une majorité du capital de sa filiale immobilière AccorInvest, ce qui a constitué une étape clé dans sa transformation.

Lors de l'assemblée générale annuelle du 20 avril, le patron d'AccorHotels avait précisé qu'au lieu de verser à ses actionnaires des dividendes exceptionnels grâce aux recettes tirées de cette cession, le groupe préférait poursuivre les acquisitions pour se diversifier. 

Mövenpick Hotels & Resorts compte 84 hôtels dans 27 pays, notamment en Europe et au Moyen-Orient. Le pôle hôtelier du groupe Mövenpick est détenu à 33,3% par le prince saoudien Al-Waleed, également détenteur de 5,7% du capital d'AccorHotels.

Cette annonce a bien été accueillie par les investisseurs. Le titre Accor grimpe de 1,59%, à 46,69 euros, vers 10h, heure française, à la bourse de Paris.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le patron de Netflix Reed Hastings nous a parlé de sa dernière série Netflix préférée

VIDEO: Voici pourquoi on va changer d'heure ce week-end — et pourquoi cela pourrait être une des dernières fois