L'entreprise lyonnaise qui a fait rentrer les robots dans les foyers français vient d'être rachetée par le fabricant du Roomba pour 141M$

L'entreprise lyonnaise qui a fait rentrer les robots dans les foyers français vient d'être rachetée par le fabricant du Roomba pour 141M$

Bruno Bonnell, après avoir été cofondateur d'Infogrames, avait repris Robopolis en 2006. YouTube/01netTV

Le groupe américain iRobot, à l'origine du robot aspirateur Roomba, a annoncé l'acquisition du Français Robopolis pour 141 millions de dollars. 

L'opération, qui représente 0,9 fois le chiffre d'affaires de Robopolis sur 12 mois à fin juin 2017, devrait être finalisée en octobre 2017. L’équipe de direction existante de Robopolis rejoindra iRobot.

Robopolis, spécialiste de la distribution de produits robotiques destinés à la maison, avait été repris par l'entrepreneur français Bruno Bonnell en 2006. Figure emblématique du jeu vidéo en France, désormais député En Marche, Bruno Bonnell est sorti du capital de Robopolis en novembre 2016. L'actuel PDG Denis Guyennot était le principal actionnaire de la société.

Basé à Villeurbane, près de Lyon, Robopolisest le plus grand distributeur européen de produits iRobot.

"La zone EMEA est une région stratégique pour iRobot, puisqu'elle représente environ 25 % de ses revenus totaux en 2016. Robopolis représentait près de la moitié des revenus d’iRobot en EMEA en 2016", précise iRobot dans un communiqué.

L'opération devrait générer 25 à 35 millions de dollars de chiffre d'affaires supplémentaires pour iRobot en 2017, dit la société. 

L'acquisition de Robopolis intervient après l'acquisition récente par iRobot de son distributeur au Japon. L'entreprise déploie ainsi une stratégie intégrée pour doper l'adoption de robots pour la maison par les consommateurs.

iRobot a aussi récemment fait parler d'elle en annonçant à Reuters envisager de vendre à des tiers les données collectées par ses robots aspirateurs Roomba, qui ont cartographié les intérieurs de leurs propriétaires. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ces 18 produits incroyables n'existaient pas il y a 10 ans

Voici à quoi ressembleraient les planètes si elles étaient plus proches de la Terre

  1. Déjà cette marque a fait beaucoup de bruit en voulant vendre les données personnelles recueillies auprès des utilisateurs pour les géants Google, Facebook et Apple. Les robots connectés de ce fabricant représente une réelle menace pour les utilisateurs au vu du non respect des données personnelles.

Laisser un commentaire