En forte progression en fin de semaine dernière, l'action Airbus décroche à la Bourse de Paris lundi 2 juillet 2018, abandonnant jusqu'à plus de 3% autour de 9h45.

En cause? Une information de l'agence financière Bloomberg, selon laquelle le constructeur aéronautique n'atteindra pas son objectif de livraisons d'A320neo cette année.

Ces difficultés résulteraient de retards de son fournisseur de réacteurs Pratt & Whitney, filiale de l'entreprise américaine United Technologies, selon des sources proches du dossier contactées par l'agence. 


Airbus devrait ainsi livrer 30 à 40 A320neo de moins que prévu en 2018. L'objectif initial de livraisons était de 210 appareils équipés des moteurs Pratt & Whitney. 

Un porte-parole de l'avionneur s'est refusé à tout commentaire spécifique sur l'A30neo, déclarant simplement que "le groupe maintient sa prévision de livraison d'environ 800 appareils en 2018", rapporte Reuters.

Airbus a publié fin avril un bénéfice opérationnel trimestriel limité en raison des retards de livraisons de moteurs pour son court-courrier A320neo. La direction avait alors précisé tabler sur une accélération des livraisons en fin d'année.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Airbus et Safran dominent le CAC 40 grâce au ministère de la Défense hongrois

VIDEO: On a testé le sommeil polyphasique — il modifie considérablement le mode de vie