Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

L'action Tesla plonge à Wall Street alors que son patron Elon Musk est poursuivi par le gendarme américain de la Bourse

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

L'action Tesla plonge à Wall Street alors que son patron Elon Musk est poursuivi par le gendarme américain de la Bourse
© A boy jumps into the Indian Ocean at the Xamarweyne beach in Mogadishu, Somalia September 14, 2018 REUTERS/Feisal Omar

Elon Musk peut regretter ses tweets dans lesquels il annonçait la sortie de son entreprise Tesla de la cote, pour 420 dollars par action.

Ils lui valent d'être poursuivi par la SEC, le gendarme américain des marchés financiers, et de voir en conséquence le cours de sa société plonger à la Bourse de New York.

Les investisseurs ont peur de voir le patron du fabricant de voitures électriques être contraint de quitter la tête du groupe. La SEC veut en effet l'interdire d'exercer la fonction de directeur général d'une entreprise cotée.

Sur le marché du Nasdaq, à Wall Street, l'action Tesla chute de 11,21% à 16h10 heure française, vendredi 28 septembre, pour tomber à 273 dollars.

Investing

La SEC estime qu'Elon Musk a trompé les investisseurs et perturbait les marchés à cause de ses "déclarations fausses et trompeuses", alors qu'il ne disposait d'aucune source de financement potentielle pour racheter les actions de la société pour un montant de 420 dollars chacune.

Un nouveau PDG devrait faire face aux nombreuses difficultés de Tesla, concernant les problèmes de cadences de la production, comme le manque de liquidité et les soucis de rentabilité de l'entreprise.

Elon Musk aurait renoncé à un accord avec le gendarme américain à la dernière minute, selon CNBC. Tesla et son patron aurait pu payer une amende, en échange de laquelle le dirigeant n'aurait dû reconnaître aucune faute. Mais Elon Musk aurait aussi dû abandonner son poste de président pendant deux ans et la société aurait dû nommer deux nouveaux administrateurs indépendants, précise la chaîne américaine sur son site internet.

Elon Musk aurait refusé cet accord parce qu'il ne se serait pas senti honnête avec lui-même s'il l'avait accepté.

Découvrir plus d'articles sur :