Adidas vient de passer devant Jordan pour devenir le numéro deux des distributeurs de chaussures de sport aux Etats-Unis, selon des nouvelles données du mois d'août publiées par la société d'études NPD Group lundi 18 septembre. 

"C'est une prouesse que je n'aurais jamais pensé voir de mon vivant", a commenté l'analyste de NPD Matt Powell dans un communiqué de presse.

Une des explications est la croissance continue d'Adidas en Amérique du Nord. Le mois dernier, les ventes d'Adidas y ont progressé de 50% par rapport à août 2016, et la part des sneakers a presque doublé, pour atteindre 13%, selon NPD.

Lors de ses derniers résultats, l'entreprise a déclaré que le chiffre d'affaires en Amérique du Nord avait progressé de 31%.

Ses meilleurs ventes sont les rééditions des Adidas Superstar et la ligne futuriste Tubular Shadow.

L'autre explication est la stagnation continue de Jordan. La marque de Nike souffre depuis un moment maintenant — un problème que les analystes de Morgan Stanley ont qualifié d'"impensable jusqu'ici".

Les difficultés de Jordan sont liées au fait qu'au niveau du secteur tout entier les ventes de baskets déclinent. La tendance actuelle favorise plutôt les chaussures basses comme la Adidas Superstar, car le look un peu mastoc des chaussures de basket ne va pas bien avec les jeans serrés et les joggers.  

Pour y remédier, Nike a sorti de plus en plus de modèles de Jordan, y compris des rééditions de modèles vintage. Désormais, quand une nouvelle paire de Jordan sort, elle n'est pas immédiatement en rupture de stock. Cela a érodé la valeur de la marque Jordan, ce qui n'est pas sans conséquences à long terme pour l'entreprise, selon Josh Luber, DG de la plateforme de revente de sneakers StockX.

Nike est toujours le numéro un du sportswear aux Etats-Unis.

Version originale: Dennis Green/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Nike a un problème 'impensable' jusqu'ici avec sa marque Jordan

VIDEO: On a brassé notre propre bière artisanale — voici comment ça fonctionne