Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Adidas décolle en Bourse après un bond impressionnant de son bénéfice au T2

Adidas décolle en Bourse après un bond impressionnant de son bénéfice au T2
© 2018 European Championships - Women's Long Jump Qualifying - Olympic Stadium, Berlin, Germany - August 9, 2018 Jazmin Sawyers of Britain in action REUTERS/Michael Dalder

Les investisseurs sont emballés par les résultats d'Adidas à la Bourse de Francfort. La marque allemande a vu son bénéfice net part du groupe bondir de 150% au deuxième trimestre de l'année, à 396 millions d'euros.

Les ventes de la société ont progressé de 10% à taux de change constants, à 5,3 milliards d'euros, portées par le marché américain (+15,6%) et la région Asie-Pacifique (+ 18,8%).

En revanche, les ventes de Reebok, racheté en 2005 par Adidas pour environ 3,1 milliards d'euros, ont reculé de 3% d'avril à juin, à 387 millions d'euros. Par ailleurs, le fabricant d'articles de sport a annoncé une charge de dépréciation "de plusieurs centaines de millions d'euros" sur cette marque, suite à un désaccord avec les autorités allemandes sur le calcul de la valeur comptable de Reebok en 2016.

Mais le groupe s'est montré rassurant en précisant que cela n'aurait pas d'impact sur ses résultats annuels et ses perspectives financières.

Le titre Adidas bondit de plus de 8% à 10h07, jeudi 9 août, à 205,95 euros. A l'ouverture, il affichait la meilleure performance de l'indice européen Stoxx 600, indique Reuters.

com

La société a également bénéficié d'un effet Coupe du monde. Si la direction ne quantifie pas l'impact sur les ventes, elle précise que les dépenses courantes d'Adidas ont augmenté de 9% sur la période, du fait principalement de la hausse des dépenses marketing liées à la compétition de football.

Ces dépenses n'ont cependant pas empêché le groupe de dégager un bénéfice opérationnel de 592 millions d'euros au deuxième trimestre, en progression de 17%.

Adidas a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice 2018, dont une croissance des ventes autour de 10%, à taux de change constants, et une marge opérationnelle comprise entre 10,3% et 10,5%, contre 9,8% en 2017.

Découvrir plus d'articles sur :