Publicité

Adidas revend la marque Reebok après 16 ans de résultats décevants

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Adidas revend la marque Reebok après 16 ans de résultats décevants
L'alliance entre le géant allemand et la marque américaine n'a jamais pris. © Budrul Chukrut/SOPA Images/LightRocket via Getty Image
Publicité

Adidas se sépare de Reebok après 16 ans. L'équipementier sportif allemand a annoncé ce jeudi 12 août avoir conclu un accord de vente pour 2,1 milliards d'euros de sa filiale à problème — qu'il avait rachetée en 2005 — à la société américaine Authentic Brands Group, maison-mère de nombreuses marques de prêt-à-porter dont Forever 21. La somme sera payée en grande partie en liquide et la transaction devrait être bouclée au premier trimestre 2022, après l'approbation des autorités compétentes, a précisé le groupe allemand dans un communiqué cité par l'AFP.

Adidas avait acheté l'Américain Reebook, alors côté en Bourse, en 2005 pour se renforcer en Amérique du Nord face au leader Nike, rappelle BFM Bourse. Mais l'alliance n'a jamais fonctionné, Reebok n'ayant cessé de perdre en prestige et en influence dans le monde du sport depuis. Dans le même temps, la marque Adidas a réussi à titiller la domination de Nike aux États-Unis grâce à des partenariats avec des célébrités comme Kanye West, Beyoncé ou Pharrell Williams, rapporte Reuters.

Reebok avait renoué avec les profits en 2016 grâce à un changement de stratégie, écrit l'agence, mais ses performances restaient en deçà de celles d'Adidas. La pandémie de Covid-19 a fini par porter un coup aux résultats de la marque, poussant le géant allemand du sportswear à vendre, ce que réclamaient des investisseurs depuis plusieurs années, selon Reuters.

À lire aussi — Une paire de baskets du rappeur Kanye West vendue au prix record de 1,8 M$

Découvrir plus d'articles sur :