Eric Olsen, directeur général de LafargeHolcim. Facebook/LafargeHoclim

LafargeHolcim a reconnu jeudi qu'une enquête interne avait révélé que son ancienne cimenterie en Syrie avait contribué au financement de groupes armés dans le pays.

L'établissement avait conclu des arrangements avec certains groupes armés et des parties visées par des sanctions en 2013 jusqu'à ce que l'usine soit évacuée en septembre 2014, a précisé le premier cimentier mondial.

"Il apparaît après enquête que notre usine locale a fourni des fonds à des tierces parties dans le cadre d'arrangements avec un certain nombre de ces groupes armés, dont des organisations interdites, afin de pouvoir continuer à fonctionner et d'assurer la sécurité du passage des employés et des fournitures de et vers l'usine", a déclaré dans un communiqué la société suisse, issue de la fusion entre le français Lafarge et le suisse Holcim.

Le Monde avait révélé l'affaire le 21 juin 2016. Le journal affirme que ces arrangements ont profité à l’organisation Etat islamique (EI) qui s'est emparée de l'usine le 19 septembre 2014. 

De son côté, LafargeHolcim indique que l'enquête n'a pas permis d'établir avec certitude les destinataires finaux de ces fonds, ajoutant : "Avec du recul, les conditions exigées pour assurer la continuation du fonctionnement de l'usine étaient inacceptables."

A partir de 2013,  alors que la guerre civile prenait de l'ampleur, la direction de l’usine aurait négocié avec les djihadistes des laissez-passer pour les camions transportant des matériaux et du pétrole afin de faire fonctionner le plus longtemps possible l'usine.

Le Monde précise que plusieurs ONG, puis le ministère de l’économie, ont porté plainte contre le cimentier, "l’accusant notamment de financement du terrorisme et d’avoir enfreint les sanctions édictées par l’Union européenne contre le régime de Bachar Al-Assad".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Cette animation montre à quelle vitesse une fusée doit décoller pour quitter chaque planète

VIDEO: Pourquoi les capes des matadors sont rouges