Un policier a été agressé sur le parvis de Notre-Dame à Paris

Parvis de Notre-Dame à Paris. GoogleMaps

Un individu a attaqué mardi 6 juin 2017 dans l'après-midi un policier sur le parvis de Notre-Dame de Paris, a annoncé la préfecture de police de Paris.

Il a été neutralisé par des tirs de riposte des policiers et transporté vers un hôpital, précise-t-on.

Après l'agression du policier, la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance menée par la section antiterroriste de la Brigade criminelle et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a indiqué le parquet.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb s'est rendu sur place en fin d'après-midi et a donné quelques précisions concernant l'agresseur, qui, armé d'un marteau et de couteaux de cuisine, a apparemment agi seul.

Il a par ailleurs crié "c'est pour la Syrie" au moment de s'attaquer au policier, a précisé Gérard Collomb.

L'agresseur s'est revendiqué être "un soldat du califat", terme utilisé pour désigner le territoire revendiqué par Daech. 

Au lendemain de l'attaque, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, a affirmé sur RTL, que l'individu "n'avait, à aucun moment, donné de signes de sa radicalisation".

Située en plein coeur de Paris, dans le 4e arrondissement de la capitale, la cathédrale Notre-Dame de Paris est l'un des endroits les plus touristiques de Paris.

VIDÉO: Ce petit four à énergie solaire va égayer vos sorties camping