Publicité

Air France, Accor... Les 9 grandes entreprises qui restent les plus pénalisées par la crise

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Air France, Accor... Les 9 grandes entreprises qui restent les plus pénalisées par la crise
Le motoriste et équipementier aéronautique Safran peine à redresser la barre. © Adrien Daste / Safran
Publicité

La levée des principales restrictions sanitaires et la fin des confinements ont permis à l'économie française de redémarrer. Une reprise qui s'observe aussi dans les résultats des grandes entreprises du pays. Le chiffre d'affaires des sociétés membres de l'indice SBF 120 est globalement reparti à la hausse au premier semestre de l'année. Il atteint 812 milliards d'euros, contre un total de 701 milliards au premier semestre 2020, selon l'Observatoire ATH de l'information financière, qui a analysé les résultats des 90 sociétés de l'indice dont les données étaient disponibles au 17 septembre.

Les revenus de ces grands groupes restent toutefois globalement inférieurs à ceux engrangés lors des six premiers mois de l'année 2019 : ils s'élevaient alors à 842 milliards d'euros. Les profits ont de leur côté progressé par rapport à leur niveau pré-pandémie, selon l'observatoire qui regroupe 36 cabinets d'audit et d'expertise comptable. Le bénéfice net a ainsi augmenté de 22% par rapport au premier semestre 2019, à 61 milliards d'euros au total, contre 50 milliards il y a deux ans et une perte nette de 9 milliards sur les six premiers mois de 2020.

À lire aussi — SNCF, Air France, BlaBlaCar... Les transports s'adaptent au pass sanitaire

Toutes les entreprises ne sont toutefois pas logées à la même enseigne. Le secteur du luxe a notamment profité de la forte reprise de l'activité en Asie. Au total, 50 sociétés, issues également de la tech, des services et des banques, ont vu leur chiffre d'affaires progresser au premier semestre par rapport à la même période de 2019. Certaines ont pu bénéficier d'aides publiques quand d'autres ont mis en place des plans d'économie.

À l'inverse, 40 groupes affichent une baisse de leurs revenus par rapport à deux ans auparavant. Des secteurs, particulièrement affectés par la crise, n'ont toujours pas retrouvé leur niveau d'activité pré-pandémie. C'est notamment le cas de l'aéronautique, de l'automobile, des transports et du tourisme, comme l'illustre le chiffre d'affaires encore en repli de 20% d'Airbus ou celui en baisse de près de 17% de Renault.

Voici les neuf groupes dont les revenus restent encore inférieurs de 30% ou plus au premier semestre 2021, par rapport à leur niveau pré-crise sanitaire, selon l'Observatoire ATH :

9. Europcar : -35,53% (842 M€)

Une boutique du loueur de véhicules Europcar à l'aéroport de Francfort, en Allemagne. Martin Lewison/Flickr

7 ex aequo. CGG : -37,40% (380 M€)

Siège de CGG à Massy, dans l'Essonne. Lionel Allorge/Wikimedia Commons

7 ex aequo. Unibail : -37,40% (785 M€)

Un centre commercial du groupe Unibail-Rodamco-Westfield. Unibail-Rodamco Germany/Wikimedia Commons

6. Lagardère : -37,55% (2,08 Mds€)

Un point Relay du groupe Lagardère. François GOGLINS/Wikimedia Commons

5. Getlink : -37,67% (326 M€)

Le tunnel sous la Manche, exploité par Getlink. Getlink/Wikimedia Commons

4. Safran : -43,18% (6,88 Mds€)

Le motoriste et équipementier aéronautique Safran souffre encore. Adrien Daste / Safran

3. ADP : -54,74% (989 M€)

L'Aéroport Charles-de-Gaulle dont ADP est l'opérateur. Clem/Flickr

2. Accor : -57,22% (824 M€)

Un Hôtel Ibis du groupe Accor. Sebastian Rittau/Wikimedia Commons

1. Air France-KLM : -62,12% (4,91 Mds€)

Des appareils du groupe Air France-KLM Caribb/Flickr

À lire aussi — OVHcloud va s'introduire en Bourse et espère lever 400 M€ à cette occasion

Découvrir plus d'articles sur :