Leonardo Di Caprio, dans "Arrête-moi si tu peux" (Catch me if you can), 2002. Youtube/TrailersPlaygroundHD

Le lancement officiel n'a pas encore eu lieu, mais le site flexfly.fr est déjà en ligne. Créé par Air France, il doit servir de place de marché de revente de billets non remboursables. Sur le profil Linkedin de Flexfly, on découvre que la startup, installée à Paris, a été créée en avril 2018 et compte moins de 10 employés.

Cette plateforme fonctionne un peu comme trocsdestrains.com ou kelbillet.com. Vous avez un billet non remboursable mais vous ne pouvez pas l'utiliser pour x ou y raison. Plutôt que de le perdre, vous pouvez le mettre en vente sur Flexfly. 

Voici comment ça marche

Si un internaute est intéressé et décide de l'acheter, Flexfly reverse au vendeur "une récompense" de 50% du prix du billet (incluant les taxes que de toute façon vous auriez pu récupérer par ailleurs), que vous recevez dans le mois qui suit la transaction.

Les 50% restants vont dans la poche d'Air France et de Flexfly qui en utilise une partie pour offrir une réduction à l'acheteur sur le prix du billet, afin de rendre sa plateforme attractive.

Les calculs ne sont toutefois pas d'une grande transparence. Les C.G.U. précisent en effet qu'une "commission de 15% du montant TTC est prélevée par le site pour le service en cas de réussite de la transaction uniquement", que "des frais de modifications et de réajustement tarifaire sont applicables par compagnie aérienne et les 35% restant servent à payer ses frais et à donner un avantage à l’acheteur pour l’inciter à acheter le billet du vendeur."

Au final, sur un billet aller/retour Paris-Bangkok, en ligne ce mardi 23 octobre, pour un départ le 21 janvier et un retour le 11 février, il apparaît que le tarif pour l'acheteur s'élève à 522 euros, soit 174,67 euros d'économies affirme Flexfly, qui annonce que le prix actuel pour ce vol est de 696,87 euros.

Capture d'écran du site Flexfly présentant le détail d'un vol Paris CDG-Bangkok, le 23 octobre 2018 à 12h08.

En vérifiant sur le site classique d'Air France, on trouve ce même mardi un billet pour les mêmes vols aller/retour à 696,94, ce qui correspond quasiment au tarif annoncé par Flexfly (mais curieusement à 7 centimes près).

Capture d'écran sur site internet Airfrance.fr présentant le détail et le prix d'un vol Paris CDG-Bangkok, le 23 octobre 2018 à 12h07.

L'acheteur profite donc d'une réduction de 25% sur ce billet.

Air France cible les jeunes

Ce mardi matin, seuls deux billets étaient proposés (pour la même destination) et un troisième a été ajouté à la mi-journée. Comme toujours, le succès d'une telle solution dépendra de son nombre d'utilisateurs. L'interface, en tous cas, est clairement destinée aux jeunes (pour qui le prix est souvent le critère principal) avec des formulations utilisant le tutoiement. Exemple: "Dépose ton billet d'avion sur Flexfly et récupère 50% du prix si quelqu'un te l'achète" ou bien "Tu as des questions ou des réclamations ?"

>>>> Découvrez l'univers Business Insider France sur Instagram <<<< 

Avec Flexfly, Air France se dote d'un outil qui semble gagnant pour tout le monde. Le voyageur empêché de prendre l'avion ne perd plus que la moitié du prix de son billet, l'acheteur peut espérer une réduction... et Air France s'offre le luxe de vendre deux fois un même billet.

Pour l'heure Air France et sa filiale Joon sont les deux partenaires de la plateforme mais elle pourrait s'étendre aux autres compagnies du groupe (Hop ou Transavia).

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Leboncoin adopte une fonctionnalité d'Airbnb pour lancer 'une compétition frontale' avec la startup américaine en France

VIDEO: Le PDG d'une grande compagnie aérienne donne ses conseils de voyage