Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Air France préparerait un plan de départs volontaires portant sur 8 300 postes

Air France préparerait un plan de départs volontaires portant sur 8 300 postes
© Pixabay

Air France fait partie des grandes entreprises les plus durement touchées par la crise du coronavirus. Selon l'agence Bloomberg, qui cite des sources au fait du projet, la compagnie française prépare un plan de départs volontaires portant sur 8 300 postes au total. Dans le détail, le transporteur aérien chercherait à obtenir le départ d'environ 6 000 personnels au sol, 2 000 personnels de cabine et 300 pilotes. Selon Les Echos, les réductions d'effectifs pourraient être plus importantes encore et concerner 8 000 à 10 000 postes d'ici à 2022 pour l'ensemble du groupe Air France, incluant la filiale régionale Hop. Ce qui représente 15% à 20% des salariés.

Dans la matinée, ce mercredi 17 juin, le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebarri, avait voulu se montrer rassurant sur LCI, affirmant que le plan de transformation d'Air France "se fera sans souffrances sociales". "C'est un engagement, et il se fera de façon concertée et transparente", avait-il ajouté, en évoquant "des possibilités de mobilité" et "des plans de départs volontaires quand c'est possible". Le directeur général d'Air France-KLM, Benjamin Smith, a annoncé fin mai un plan de réduction de 40% de l'offre sur les vols nationaux français d'ici à fin 2021, avec la fermeture de plusieurs destinations lorsqu'il y a une alternative ferroviaire à moins de 2h30 et lorsque ce service n'alimente pas le hub de Roissy-Charles-De-Gaulle.

Des suppressions d'emplois pour faire face à la chute de l'activité

Cette décision répond à une demande de l'Etat qui, après avoir accordé à Air France un soutien financier de 7 milliards d'euros, dont 4 milliards de prêts bancaires garantis à 90% par l'Etat et 3 milliards de prêt direct, lui avait demandé d'améliorer sa rentabilité et son impact environnemental, en entamant une réflexion sur son réseau en France.

Benjamin Smith doit présenter à l'été une feuille de route pour son réseau intérieur, fortement affecté par la concurrence des lignes de train à grande vitesse et sur lequel la compagnie a perdu 200 millions d'euros en 2019. Une intersyndicale d'Air France a demandé mardi "l'ouverture de discussions" sur l'avenir de l'entreprise avec tous les syndicats, et demandé que "cessent" les négociations "entamées avec les seules organisations syndicales de pilotes" sur le réseau domestique.

Air France, qui s'attend à une chute de 20% de son activité en 2021, puis de 10% en 2020 comparé à 2019, n'est pas la seule compagnie aérienne à vouloir supprimer des emplois. Lufthansa, British Airways et Easyjet ont déjà annoncé des suppressions de postes allant jusqu'à 30% des effectifs pour les deux transporteurs britanniques.

À lire aussi — Un plan de 15 Mds€ doit sauver la filière aéronautique et lancer 'l'avion vert' de demain

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :