Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Air France, Renault, Fnac Darty... Ces grandes entreprises ont obtenu d'importants prêts garantis par l'Etat

Air France, Renault, Fnac Darty... Ces grandes entreprises ont obtenu d'importants prêts garantis par l'Etat
Un magasin Fnac le 11 mai 2020, à Paris. © Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images

Pour faire face à la chute de la demande et de leurs revenus parfois réduits à néant, de nombreuses entreprises font appel aux prêts bancaires garantis par l'Etat (PGE). Pas épargnés par la crise économique engendrée par le confinement de la population, plusieurs grands groupes ont également eu recours à ce dispositif mis en place par l'exécutif. Au 14 mai 2020, plus de 500 000 demandes de PGE avaient déjà été faites pour un montant total de près de 100 milliards d'euros, selon la Fédération bancaire française. Un tiers de l'enveloppe de 300 milliards d'euros prévue par l'Etat pour ces prêts a donc déjà été accordé.

Demandés en grande majorité (90%) par les très petites entreprises (TPE), les prêts garantis bénéficient notamment au secteur de l'hôtellerie-restauration, souligne la fédération bancaire, mais pas seulement. Ils doivent permettre de surmonter les difficultés de trésorerie pour passer la crise provoquée par la pandémie de coronavirus. Il existe toutefois un risque que ces prêts d'urgence créent des situations de surendettement chez des acteurs fragiles, qui peineront à rembourser les montants empruntés. L'économie pourrait prendre du temps à redémarrer et la rentabilité des entreprises issues des secteurs les plus sinistrés pourrait être durablement affectée.

Les PGE doivent commencer à être remboursés après un an, avec la possibilité d'amortir ensuite les prêts sur une durée maximale de cinq ans. Si l'entreprise ne parvient pas à faire face aux échéances de remboursement, l'Etat s'engage à prendre le relai et à rembourser un pourcentage du prêt — entre 70% et 90% de son montant — à la ou les banques concernée(s).

Certaines entreprises peinent à obtenir un PGE. Ce sont généralement les petites structures, mais des grandes sociétés à l'image de Conforama ne sont pas épargnées. Le groupe d'ameublement a effectué une demande de PGE et éprouve depuis les pires difficultés à décrocher un financement auprès de ses banques. Il souhaiterait bénéficier d'un montant de 320 millions d'euros, selon Le Monde.

Voici les grandes entreprises qui ont déjà réussi à obtenir un prêt garanti par l'Etat :

Renault a négocié un prêt garanti de 5 Mds€ qui ne l'empêchera pas de supprimer des emplois

Alexander Migl /Wikimedia Commons

Déjà en difficulté avant la pandémie de Covid-19, Renault a fait appel aux banques pour obtenir un prêt garanti par l'Etat d'un montant de 5 milliards d'euros. Un accord aurait été finalisé mardi 19 mai avec plusieurs établissements financiers, selon Les Echos. Le gouvernement s'était déjà montré favorable à un tel prêt fin avril et la Commission européenne avait annoncé dans la foulée qu'elle approuvait ce soutien public. En contrepartie, le groupe automobile s'est simplement engagé à ne pas distribuer de dividendes cette année. Il ne renonce pas, en revanche, à son plan d'économies ni à d'éventuelles suppressions d'emplois.

Lors de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre, le constructeur avait estimé ses réserves de liquidités largement suffisantes pour faire face à une consommation de trésorerie de 600 millions d'euros par mois liée à la fermeture de ses usines et de ses concessions à travers le monde en raison des mesures de confinement. Faute de visibilité sur la durée de la crise, la direction avait cependant précisé qu'il serait imprudent de ne pas solliciter l'aide proposée par l'Etat, rappelle Reuters.

Air France a bénéficié de 7 Mds€ de prêts, dont 4 Mds€ garantis par l'Etat français

Alan Wilson/ Wikimedia Commons

Pénalisé par les fermetures de frontières et l'effondrement du trafic aérien, Air France-KLM a bouclé le 6 mai des financements pour un montant total de 7 milliards d'euros. Une somme annoncée fin avril et approuvée par Bruxelles. Dans le détail, le transporteur a obtenu auprès de neuf banques un prêt de 4 milliards d'euros garanti par l'Etat français à hauteur de 90%, avec une maturité initiale de 12 mois et une option d'extension d'un an ou de deux ans. À ce montant s'ajoute un second prêt d'actionnaire de 3 milliards d'euros octroyé par l'Etat français. En retour, "l'entreprise s’est engagée à ne pas verser de dividendes tant que ces prêts ne seront pas entièrement remboursés", précise Air France-KLM dans un communiqué.

La compagnie KLM pourrait de son côté bénéficier d'une aide d'urgence de 2 à 4 milliards d'euros de la part des Pays-Bas, sous la forme notamment de prêts bancaires garantis, a déclaré le ministre néerlandais des Finances Wopke Hoekstra.

Fnac Darty a été la première grande entreprise à obtenir un PGE, d'un montant de 500 M€

Lionel Allorge/ Wikimedia Commons

Le 19 avril, Fnac Darty a inauguré le dispositif des PGE pour les grands groupes en annonçant avoir signé un contrat de crédit d'un montant de 500 millions d'euros, garanti à 70% par l'Etat. "Je me félicite de la conclusion de ce prêt garanti par l'Etat de 500 millions d'euros au bénéfice de Fnac Darty, le premier que l'Etat français octroie à une grande entreprise française", avait alors commenté Bruno Le Maire dans un communiqué du distributeur d'électroménager et de produits culturels.

Ce prêt a été souscrit auprès d'un pool d'une dizaine de banques françaises, comprenant Arkéa, BNP Paribas, le Crédit Agricole CIB ou encore La Banque Postale, la Bred et LCL. Le montant emprunté permet de "sécuriser un financement à long terme dans un contexte de marché inédit", a de son côté déclaré Enrique Martinez, le directeur général.

CMA CGM a décroché un prêt garanti par l'Etat de 1,05 Md€

Huhu Uet/ Wikimedia Commons

CMA CGM s'est vu octroyer un prêt de 1,05 milliard d'euros pour affronter les conséquences de la pandémie de Covid-19, qui affecte fortement le commerce mondial. Ce nouveau financement, accordé par les banques BNP Paribas, HSBC France et Société Générale, est garanti à hauteur de 70% par l'Etat, selon un arrêté du 12 mai publié au Journal officiel.

Le numéro trois mondial du transport maritime par conteneur a expliqué dans un communiqué qu'il lui permettrait de "continuer à renforcer sa trésorerie pour faire face aux incertitudes sur la conjoncture mondiale nées de la crise sanitaire et des mesures de confinement dans un grand nombre de pays", précise l'AFP.

Castorama et Brico Dépot se sont vu accorder un prêt de 600 M€

Magasin Castorama aux Ulis, dans l'Essonne. Lionel Allorge/ Wikimedia Commons

Castorama et Brico Dépôt ont décroché un prêt de 600 millions d'euros garanti par l'Etat français, selon un arrêté du 11 mai publié au Journal officiel. Les enseignes de bricolage, appartenant toutes deux au groupe britannique Kingfisher, ont obtenu ces financements auprès de BNP Paribas, Crédit Agricole CIB et le Crédit Lyonnais

Mobivia, propriétaire de Norauto, a bénéficié d'un prêt de 280 M€

Un garage Norauto, filiale du groupe Mobivia. Bdx/ Wikimedia Commons

Mobivia a décroché un prêt de 280 millions d'euros garanti à 80% par l'État français afin de "sécuriser la liquidité du groupe" et de "préparer la relance de ses activités", a indiqué dans un communiqué publié le 15 mai l'entreprise spécialisée dans la réparation automobile. La maturité du prêt consenti au propriétaire de Norauto, qui emploie près de 23 000 personnes dans le monde, est de 12 mois avec une option d'extension jusqu'à cinq ans (mai 2026). Les établissements bancaires prêteurs sont la Société Générale, BNP Paribas, le Crédit Agricole, CIC, LCL, Commerzbank, HSBC et le Crédit agricole Corporate and Investment Bank (CACIB).

Europcar a souscrit un emprunt de 220 M€ garanti par l'Etat français et un autre de 67 M€ garanti par l'Etat espagnol

Steinfeld-feld/ Wikimedia Commons

Europcar Mobility Group a annoncé le 3 mai avoir finalisé 307 millions d'euros de nouveaux financements, dont un emprunt de 220 millions d'euros souscrits auprès de ses principales banques françaises et internationales et bénéficiant d'une garantie de l'Etat français à hauteur de 90% via Bpifrance. L'entreprise spécialisée dans les solutions de mobilité, dont la location de véhicules, a par ailleurs obtenu de nouvelles lignes de financement auprès des banques ibériques Bankia et BBVA pour ses filiales espagnoles, d'un montant total de 67,25 millions d'euros, et bénéficiant cette fois-ci d'une garantie à 70% de l'Etat espagnol.

Ces nouvelles lignes de financement ont une durée de 3 ans. Elles doivent financer à la fois la flotte et les besoins courants.

Constellium a décroché un prêt garanti par l'Etat de 180 M€

Usine d'aluminium. Frederic Pitchal/Sygma/Sygma via Getty Images

Constellium (ex-Pechiney) a obtenu un prêt garanti par l'Etat de 180 millions d'euros, selon un arrêté du 15 mai publié au Journal officiel. Le fabricant de produits en aluminium, destinés principalement aux marchés de l'automobile, de l'aéronautique et de l'emballage, a décroché ce financement auprès de BNP Paribas, de Société Générale et de Bpifrance. Le groupe, qui emploie 13 000 personnes dans le monde dont 4 500 en France, a accusé au premier trimestre une perte nette de 31 millions d'euros et vu ses ventes reculer de 6%.

Showrooprivé a obtenu un prêt de 35 M€ garanti par l'Etat

Les deux fondateurs et dirigeants de Showroomprivé, Thierry Petit et David Dayan. Showroomprivé

Showroomprivé a obtenu auprès de la Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d’Île-de-France (CAIDF) un prêt d'un montant de 35 millions d'euros garanti par l'Etat à hauteur de 90%, a précisé le groupe de déstockage en ligne, dans un communiqué publié le 30 avril 2020. L'entreprise, qui a essuyé une perte de 70,5 millions d'euros en 2019, a plus globalement signé un accord avec ses partenaires bancaires (BNP Paribas, CAIDF, Société Générale, BpiFrance) "qui sécurise et renforce sa structure financière à court et moyen terme".

Cet accord permet également le "refinancement" et "l'allongement de la maturité des lignes de financement bancaires du groupe", représentant un montant global de 62 millions d'euros. Showroomprivé, qui emploie plus de 850 personnes, se lance en outre dans un projet d'augmentation de capital d'un montant d'environ 8 à 10 millions d'euros.

À lire aussi — Renault pourrait arrêter la production de l'usine de Flins et fermer trois autres sites en France

Découvrir plus d'articles sur :