Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Air France, Total, Renault... Les 12 grandes entreprises dont le chiffre d'affaires a le plus chuté avec cette crise


Une usine sidérurgique. © Knollzw/ Pixabay

La pandémie de Covid-19 et le confinement de la population à partir de la mi-mars ont lourdement affecté l'économie française. Beaucoup de petites entreprises risquent la faillite, tandis que les grands groupes les plus en difficulté ont bénéficié de plans de sauvetage, à l'image d'Air France-KLM et de Renault. La crise pénalise fortement certains secteurs, comme le luxe (LVMH, Kering, Hermès), l'automobile (Renault, PSA, Faurecia, Michelin...) ou encore l'aéronautique (Airbus, Safran, Aéroports de Paris...). Les entreprises de ces filières ont subi une chute de leur chiffre d'affaires dépassant parfois les 15% en ce début d'année.

D'autres — bien plus rares — ont toutefois pu profiter de la crise pour accroître leurs ventes, à l'instar des distributeurs Casino et Carrefour, ou des sociétés membres du secteur pharmaceutique, comme Sanofi et Biomérieux. Selon les calcul de l'association ATH, qui regroupe 26 cabinets d’audit et d’expertise comptable, seules 13% des entreprises du SBF 120 ont bénéficié d'une progression de leur chiffre d'affaires supérieure à 5% au premier trimestre 2020 par rapport à la même période de 2019, pendant que 38% d'entre elles ont vu leurs ventes dégringoler de plus de 5%. ATH a étudié les 94 communiqués financiers publiés à la date du 7 mai sur les 120 groupes membres du SBF 120.

L'ensemble de ces entreprises cotées en Bourse ont enregistré au total une baisse de 7% de leur chiffre d'affaires lors des trois premiers mois de l'année, représentant un montant de 32 milliards d'euros, précise ATH, dans un communiqué publié le 7 juin 2020. "Cette perte totale porte sur 70 sociétés qui ont cumulé 37 milliards de baisse avec des chutes de plusieurs milliards pour certaines. 38 entités ont légèrement progressé pour un total de 5 milliards, la plus forte hausse ne dépassant pas 600 millions."

Voici les 12 entreprises membres du SBF 120 qui ont subi les plus fortes chutes de leur chiffre d'affaires au premier trimestre 2020, selon l'Observatoire ATH de l'information financière. Pour effectuer un comparatif plus juste avec les trois premiers mois de l'année 2019, l'association a pris en compte les chiffres d'affaires à taux de change constants et la croissance organique, c'est-à-dire hors évolution du périmètre de l'entreprise via des fusions et acquisitions par exemple.

10 ex-aequo. Total : -15% (43,87 Mds€)

Mrehan/Flickr

10 ex-aequo. Société Générale : -15% (5,17 Mds€)

Wikimedia Commons/Mohamed Yahya

10 ex-aequo. Airbus : -15% (10,63 Mds€)

Joao Carlos Medau/ Wikimedia Commons

9. PSA : -15,6% (15,18 Mds€)

Vauxford/ Wikimedia Commons

8. Accor : -15,8% (768 M€)

Yves Forestier/ Wikimedia Commons

7. Kering : -16,4% (3,20 Mds€)

Achim Hepp/ Flickr

5 ex-aequo. SEB : -16,5% (1,45 Mds€)

Yaourtière de la marque SEB, en octobre 2009. Pinpin/ Wikimedia Commons

5 ex-aequo. Air France-KLM : -16,5% (5,02 Mds€)

Pixabay

4. LVMH : -17% (10,6 Mds€)

Sparkx 11/ WIkimedia Commons

3. Renault : -19,2% (10,13 Mds€)

Alexander Migl/ Wikimedia Commons

2. Faurecia : -19,7% (3,74 Mds€)

Le siège de l'équipementier automobile Faurecia, à Nanterre, France. Antoine Antoniol/Bloomberg via Getty Images

1. ArcelorMittal : -22,6% (13,06 Mds€)

Une usine sidérurgique. Knollzw/ Pixabay

À lire aussi — Un plan de 15 Mds€ doit sauver la filière aéronautique et lancer 'l'avion vert' de demain

Découvrir plus d'articles sur :