Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Airbnb aurait largement abaissé sa valorisation en conséquence de la crise sanitaire

Airbnb aurait largement abaissé sa valorisation en conséquence de la crise sanitaire
La plateforme de réservation de logements Airbnb aurait largement abaissé sa valorisation en raison du coronavirus. © Illustration by Omar Marques/SOPA Images/LightRocket via Getty Images

La plateforme de réservation de logements Airbnb aurait largement abaissé sa valorisation, de l'ordre de 16%, alors que la pandémie de coronavirus a frappé plein de fouet son activité, affirme le Financial Times. Le quotidien financier révèle que la direction d'Airbnb a revu en interne la valeur de l'entreprise, autour de 25 milliards de dollars contre 31 milliards de dollars il y a encore trois ans, après sa dernière levée de fonds d'un milliard de dollars. Cette décision intervient alors que l'introduction en Bourse d'Airbnb, prévue en 2020, pourrait être repoussée, informait Bloomberg il y a quelques semaines. Les employés ont été informés de la nouvelle valorisation par le PDG Brian Chesky lors d'une réunion jeudi 2 avril 2020, selon le Financial Times.

Le secteur du tourisme au niveau mondial a été touché de plein fouet par la pandémie, à l'image des compagnies aériennes dont les avions sont cloués au sol. Les réservations de logements en pâtissent également, logiquement. Le cabinet d'études AirDNA, spécialisé dans le marché de la location de vacances, a indiqué que les réservations d'Airbnb à Pékin ont chuté de 96 % de janvier à mars en raison de la propagation du virus dans toute la Chine, tandis que celles à Rome, en Italie, et à Séoul, en Corée du Sud, ont connu des baisses de 41 % et 46 %. Face à cela, Airbnb a assuré aux voyageurs qu'ils pouvaient désormais annuler leurs réservations partout dans le monde et obtenir un remboursement complet. La plateforme vient également de décider de débloquer 250 millions de dollars pour atténuer les pertes financières des propriétaires.

A lire aussi — Google estime la baisse de fréquentation des lieux publics grâce aux données de géolocalisation

Citant une source proche de l'entreprise, le Financial Times indique que les projections en interne estiment que le chiffre d'affaires d'Airbnb devrait quand même revenir au niveau de 2019, d'iic janvier 2021. En 2019, Airbnb a enregistré 4,8 milliards de dollars de recettes, soit une augmentation de 35 % par rapport à 2018, selon cette même source.

Fondée en 2008, l'entreprise revendique un réseau de sept millions de logements répartis dans 100 000 villes et 191 pays. Airbnb a indiqué qu'elle prévoyait de s'introduire en Bourse en 2020 — au troisième trimestre selon le Wall Street Journal — mais des sources ont indiqué au quotidien américain que ce timing pourrait être perturbé pour deux raisons : ses résultats financiers mais aussi le coronavirus. Airbnb aurait enregistré une perte nette de 322 millions de dollars sur les neufs premiers mois de l'année, contre 200 millions de dollars de bénéfices en 2019, selon le quotidien financier, faisant douter des investisseurs. Certains d'entre eux ont déclaré au WSJ qu'une baisse de la rentabilité de l'entreprise pouvait affecter le processus d'introduction en Bourse car l'intérêt des actuels et futurs actionnaires serait moindre.

Ce serait un caillou dans la chaussure d'Airbnb en conflit avec huit villes européennes, et qui n'a cessé depuis des années de consentir de gros efforts financiers et diplomatiques pour devenir la plateforme numéro 1 au monde, et notamment en Chine.

A lire aussi — Amazon tente de rassurer ses employés en France en promettant des masques

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :