Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Airbnb interdit purement et simplement de faire la fête dans ses locations

Airbnb interdit purement et simplement de faire la fête dans ses locations
Louer un Airbnb pour organiser une soirée entre amis, c'est du passé. Les fêtes sont désormais interdites dans tous les logements disponibles sur la plateforme. © Peter Cade/Getty Images

Si vous comptiez louer une grande maison sur Airbnb pour faire la bringue avec vos amis avant la fin de l'été, vous allez devoir changer de plan. Le site de location a interdit toutes les fêtes et événements de groupe dans les logements qu'il propose, et a également fixé la capacité maximale d'occupation à 16 personnes, même pour les maisons et appartements qui peuvent accueillir plus de 16 occupants. Cette nouvelle interdiction prend effet dès ce jeudi 20 août et sera en vigueur "indéfiniment, jusqu’à nouvel ordre", précise Airbnb dans son communiqué.

Tous les pays sont concernés par ce règlement, et la plateforme est en train de progressivement informer les voyageurs des nouvelles mesures et des risques qu'ils encourent s'ils les enfreignent. Airbnb a tenu à rappeler que les hôtes interdisaient déjà les fêtes dans 73 % des logements disponibles sur le site. L'interdiction dans les 27 % de logements restants n'est pas une surprise. Le service de location raffermit sa politique concernant les fêtes depuis plusieurs mois, en réaction à de nombreuses plaintes et incidents.

Fin octobre 2019, une fusillade avait fait cinq morts le soir d'Halloween dans un logement Airbnb en Californie, suite à une altercation entre les locataires et des voisins. Quelques jours après, la plateforme avait interdit les locations présentées expressément pour faire la fête. Un service d'aide et d'assistance aux voisins a également été créé, facilitant les plaintes pour tapage nocturne.

Des mesures de plus en plus strictes

En décembre dernier, Airbnb passait la vitesse supérieure en interdisant les fêtes n'ayant pas été approuvées au préalable par les propriétaires du logement. Mais cette nouvelle règle, entrée en vigueur dès début 2020, n'a pas réussi à empêcher les débordements.

Après des mois de confinement et avec l'arrivée de l'été, des voyageurs ont loué des logements sur Airbnb pour profiter de leur liberté retrouvée et faire la fête, en pleine pandémie de Covid-19. Airbnb avait pourtant désactivé le filtre "adapté aux événements" de son site dès le mois d'avril, et condamné les événements de groupe dans ses logements alors que le virus circule toujours activement.

Face aux soirées clandestines qui continuaient d'être organisées, Airbnb a durcit le ton contre ses jeunes utilisateurs. Le 14 août, la plateforme a ainsi interdit aux utilisateurs de moins de 25 ans de réserver un logement à proximité de leur domicile en France, estimant que ce type de réservation était destiné à faire la fête.

Désormais, jeunes et moins jeunes ont tous interdiction de louer des logements à des fins festives sur Airbnb. Le site réfléchit tout de même à des exceptions concernant la limite maximale de 16 voyageurs, notamment pour les boutiques-hôtels qui passent par Airbnb pour leurs réservations.

A lire aussi — Airbnb lance officiellement son processus d'entrée en Bourse

Découvrir plus d'articles sur :