Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Airbnb négocierait le rachat d’une appli de cagnotte en ligne

Airbnb négocierait le rachat d’une appli de cagnotte en ligne
© Tilt

Airbnb serait en train de discuter du rachat d'une startup de paiements appelée Tilt, rapporte The Information.

Tilt est une plateforme de crowdfunding qui permet à des groupes et des communautés de recueillir, collecter des fonds ou mettre de l'argent en commun en ligne pour organiser des événements et réaliser des projets.

Le service permet aux gens de mettre en place des campagnes de levée de fonds en ligne, que ce soit pour recueillir les paiements pour un tournoi de football en salle ou des dons pour les réfugiés.

"C'est la version digitale de mettre de l'argent dans un chapeau", dit le cofondateur de Tilt James Beshara à Business Insider UK en novembre 2015, peu de temps après que la plateforme ait été mise en ligne au Royaume-Uni.

Deux sources qui ont connaissance de ce projet d'acquisition ont dit à The Information que la plateforme de location et de réservation d'appartements entre particuliers cherche à racheter Tilt pour un montant compris entre 10 et 20 millions de dollars, alors que des sources interrogées par TechCrunch ont dit que le montant avoisinerait plutôt les 50 millions de dollars.

Un accord estimé à des dizaines de millions de dollars serait probablement décevant pour Tilt, étant donné que la startup serait valorisée à 400 millions de dollars, après avoir levé 62 millions de dollars en mai 2015.

Tilt s'est lancé au Royaume-Uni en juillet 2015, et en novembre 2015, il avait déjà reçu plus de 1.000 demandes d'étudiants qui souhaitaient devenir des ambassadeurs de l'appli sur les campus, selon Olivier Buffon, directeur de Tilt au Royaume-Uni.

Airbnb s'intéresse davantage à l'expertise de Tilt en matière de paiements qu'au coeur de métier de la startup, selon The Information.

Airbnb et Tilt n'ont pas immédiatement répondu aux demandes d'interview de Business Insider.

Version originale: Sam Shead/Business Insider UK

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :