Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Airbnb obtient 1 Md$ pour passer au mieux la pandémie mondiale

Airbnb obtient 1 Md$ pour passer au mieux la pandémie mondiale
Brian Chesky, co-fondateur et DG d'Airbnb. © Michael Nagle/Bloomberg via Getty Images

La plateforme de réservation de logements Airbnb vient de lever 1 milliard de dollars, en dette et actions de la part de Silver Lake et Sixth Street Partners, afin de passer au mieux la crise actuelle provoquée par la pandémie mondiale. "Ces nouvelles ressources vont soutenir le travail d'Airbnb pour investir sur le long terme dans sa communauté d'hôtes", a précisé l'entreprise dans un communiqué. Sur le milliard récolté, 5 millions iront dans le fonds de soutien pour les "super hôtes", des loueurs assidus et très bien notés, qui ont besoin d'aide pour payer leur loyer ou rembourser leur emprunt. La semaine dernière, la plateforme a par ailleurs indiqué qu'elle allait débloquer 250 millions de dollars pour atténuer les pertes financières des "hôtes" qui louaient leurs logements via Airbnb et qui ont été confrontés à une vague d'annulations.

Cette levée de fonds doit également servir à investir dans le développement de l'offre de séjours de long-terme, pour les étudiants ou les salariés en déplacement, par exemple. La plateforme ne donne pas de précision sur l'impact financier de la crise qui ébranle son activité. Elle aurait ainsi abaissé sérieusement sa valorisation ces dernières semaines. Avant la pandémie, Airbnb avait prévu de rentrer en Bourse en 2020 à une valeur estimée jusqu'à 35 milliards de dollars. Ce projet n'est pas remis en cause mais il pourrait être logiquement repoussé.

Dans son communiqué, Airbnb défend son histoire et son potentiel. Elle rappelle être née "pendant la grande récession de 2008" et parie sur un rebond quand les personnes confinées pourront de nouveau se déplacer. "Le désir de connexions et de voyages est une vérité humaine à toute épreuve, qui sortira renforcé de cette période de séparation", affirme ainsi Brian Chesky, cofondateur de Airbnb. Cet argent frais est donc une bouffée d'oxygène, mais ce n'est pas une finalité en soi. Airbnb perdait déjà beaucoup d'argent avant le coronavirus, de l'ordre de 322 millions de dollars sur les neufs premiers mois de l'année 2019. La question est donc de savoir de combien d'argent la plateforme dispose pour tenir et gérer à la fois des revenus en baisse et des dépenses inhérentes — notamment en salaires — à toute entreprise en croissance jusqu'alors.

A lire aussi — Voici tout ce qu'il faut savoir sur Disney+ avant de prendre un abonnement en France

Un an de trésorerie devant elle?

Nos confrères de Business Insider US ont analysé les données disponibles sur les finances d'Airbnb, qui ne publie pas ses comptes, et tirées de différentes sources. La plateforme, au pire, disposerait désormais de moins de 3 milliards de dollars, au mieux, probablement d'environ 4 milliards de dollars. L'épidémie a perturbé l'industrie du voyage dans son ensemble, car les gouvernements du monde entier ont exhorté ou obligé les citoyens à rester chez eux pour tenter de limiter la propagation de la maladie. Ces mesures ont entraîné l'arrêt de l'activité économique aux États-Unis et dans de nombreuses régions du monde. Pour Airbnb, la crainte est un ralentissement massif de l'économie et des mesures de restriction de voyages qui pourraient se prolonger.

Dans le cas d'un scénario noir, sans rebond économique, Airbnb pourrait brûler ce cash en un an seulement, estime BI US. ""Bien que l'environnement actuel soit clairement compliqué pour l'industrie hôtelière (...), le modèle économique diversifié, mondial et résistant de Airbnb est particulièrement bien placé pour prospérer quand le monde sera rétabli et que nous pourrons tous en profiter à nouveau", a déclaré Egon Durban, co-directeur général de Silver Lake. Les investisseurs y croient encore. Défendre le modèle d'Airbnb, jusqu'à se poser des questions sur sa survie, était une prise de position encore inimaginable il y a deux mois.

A lire aussi — 20 photos de la Terre et de l'espace partagées par les astronautes pour nous évader pendant le confinement

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :