Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Airbnb pourrait repousser son introduction en Bourse à cause du coronavirus

Airbnb pourrait repousser son introduction en Bourse à cause du coronavirus
© Kyodo News Stills via Getty Images

Les craintes liées aux coronavirus pourraient retarder l'introduction en Bourse d'Airbnb à l'année prochaine. Selon le média américain Bloomberg, la plateforme travaille à une introduction en Bourse et envisage de lancer le processus vers mars ou avril. Mais des sources proches de l'entreprise rapportent que cette IPO pourrait être repoussée à mesure que le Covid-19 continue à se propager. Au moins 86 000 personnes ont été infectées par le coronavirus et plus de 3 000 personnes sont décédées, la grande majorité des cas et des décès ayant eu lieu en Chine.

Airbnb a connu des difficultés ces derniers temps, perdant 322 millions de dollars (290 millions d'euros) au cours des neuf premiers mois de 2019, contre un bénéfice de 200 millions de dollars (180 millions d'euros) durant la même période. Fondée en 2008, la plateforme perçoit une redevance d'environ 15 % auprès des hôtes et des clients. À ce jour, elle compte plus de 7 millions d'inscriptions dans plus de 100 000 villes de plus de 200 pays et régions.

Mais l'ascension rapide d'Airbnb vers une popularité mondiale pourrait poser problème : l'entreprise a du mal à évoluer prudemment. Elle a par exemple dépensé 150 millions de dollars (135 millions d'euros) pour améliorer la sécurité de sa plateforme suite à la découverte d'inscriptions frauduleuses et de mauvais comportements de ses clients. Elle a également subi une augmentation de de ses coûts de vente et de marketing.

Airbnb n'est pas la seule grande entreprise à envisager des retards d'introduction en Bourse dus aux coronavirus. Ce serait également le cas du label Warner Music Group et de la grande société de capital-investissement Carlyle Group. Business Insider US a contacté Airbnb pour obtenir des commentaires.

Version originale : Charlie Wood/ Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :