Appartement à louer sur Airbnb. Pixabay/Reisefreiheit_eu

Airbnb a annoncé mardi 11 décembre 2018 avoir racheté pour un montant non divulgué la startup française Luckey Homes, une plateforme de conciergerie en ligne, dont il développera les services à l'international.

Selon un porte-parole joint par l'AFP, il s'agit de la première société de conciergerie au monde acquise par la plateforme américaine de locations saisonnières de logements entre particuliers.

Avec cette acquisition, Airbnb entend offrir de nouveaux services personnalisés aux hôtes dans le monde entier et par la même occasion tenter d'augmenter le panier moyen des voyageurs. En effet, Luckey Homes propose également de gérer le prix du logement en fonction de différents critères — disponibilité, prestations, etc.

"Nous allons pouvoir travailler étroitement à créer des services nouveaux et encore mieux adaptés, afin de rendre toujours plus simple pour le plus grand nombre la location sur Airbnb", déclare Emmanuel Marill, directeur d'Airbnb France, cité dans un communiqué.

Les 50 salariés de Luckey Homes vont devenir employés d'Airbnb et continueront à opérer en France en tant qu'entité distincte.

Fondée en 2015, et créée par Aurélien Malfait, David Barbe, Félix Malfait, Luckey Homes propose aux particuliers qui louent un logement en France sur des sites de location entre particuliers —Airbnb, Booking, Homeaway — des services de conciergerie. Il s'agit de prestations de rédaction des annonces, photos du logement, ménage, remises de clés, dépannage d'urgence, etc.

Elle avait levé 2,8 millions d'euros depuis sa création auprès du géant de l'immobilier Nexity et Newfund Capital — un fonds d'investissement qui a pris des parts dans Aircall ou Medtech vendue 164 millions d'euros en 2013.

Airbnb revendique 500.000 annonces et 13 millions d'utilisateurs en France, pour un chiffre d'affaires déclaré de 7,6 millions d'euros.

Airbnb, dont la valeur est estimée à 31 milliards de dollars, prévoit d'entrer en Bourse en 2019.

Le secteur de la réservation de logements est en pleine effervescence, les acteurs traditionnels comme AccorHotels multipliant les initiatives et les rachats pour résister aux plateformes comme Airbnb

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Airbnb a payé 160.000 € d'impôts en France en 2017 — et les hôteliers sont furieux

VIDEO: Voici pourquoi les turbulences ne sont pas si graves