Airbnb va proposer à ses clients de faire un test ADN pour leur proposer des 'voyages généalogiques'

Reisefreiheit_eu/Pixabay

Avez-vous déjà entendu parler des "voyages généalogiques" ? C'est la nouvelle expérience qu'Airbnb veut proposer à ses clients, comme le rapporte le site VentureBeat. La plateforme de location d'hébergement a annoncé, ce mardi 21 mai, avoir scellé un partenariat avec 23andMe, une société qui fournit des kits d'analyse ADN aux particuliers. Concrètement, Airbnb a mis en place une page dédiée sur laquelle la firme américaine entend aligner ses suggestions de voyages sur les zones géographiques détectées dans les analyses ADN des internautes. Parallèlement, les clients de 23andMe pourront, eux, cliquer à partir du site de la société sur leurs pays d'origine et se verront proposer des destinations, des logements et d'autres expériences sur Airbnb.

Si les modalités de ce partenariat entre Airbnb et 23andMe n'ont pas toutes été divulguées, l'alliance des deux entités pourrait se révéler lucrative. Le site Lonely Planet avait placé les voyages généalogiques au sommet de sa liste des tendances en matière de voyages pour cette année. Et selon Airbnb, le nombre de voyageurs utilisant sa plateforme pour visiter les terres de leurs ancêtres a augmenté de 500% en cinq ans.

La plateforme de location d'hébergement indique également avoir commandé, en avril dernier, une étude sur le sujet. Celle-ci a été menée sur quelque 8 000 personnes aux Etats-Unis, au Mexique, en Argentine, au Brésil, en Inde, en Grande-Bretagne, en Australie et en France. Résultat : 69% des personnes interrogées dans l'Hexagone affirment avoir voyagé dans au moins un pays de leurs ancêtres. Plus de la moitié des Américains ont également répondu par l'affirmative, quand ce chiffre monte à 89% pour les personnes ayant répondu à l'enquête en Inde.

Attention tout de même. En France, la réglementation encadrant les tests ADN est très stricte, comme le rappelait BFMTV il y a quelques jours. Faire analyser ses empreintes génétiques ne peut se faire que dans le cadre d'une procédure judiciaire, pour des raisons médicales ou à des fins de recherches scientifiques. Dans le cas contraire — comme en passant par des services tels que 23andMe —, on s'expose à une amende de 3 750 euros. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La justice européenne devrait affirmer qu'Airbnb n'est pas un agent immobilier en France

VIDEO: Comment mieux gérer ses émotions selon l'auteur de 'L'Art Subtil de S'en Foutre'