Airbus, EDF, BNP Paribas... Les grands gagnants de la venue de Xi Jinping en France

Airbus, EDF, BNP Paribas... Les grands gagnants de la venue de Xi Jinping en France

Emmanuel Macron et son homologue chinois Xi Jinping applaudissent le président d'Airbus Guillaume Faury et le président de China Aviation Supplies Co. (CASC), Jia Baojun, à l'occasion de la signature de l'accord commercial entre les deux entreprises à l'Elysée, le 25 mars 2019. Yoan Valat/Pool via REUTERS

A la veille d'une réunion euro-chinoise inédite à Paris, Emmanuel Macron et le président chinois Xi Jinping ont annoncé lundi 26 mars 2019 une série d'accords commerciaux pour plusieurs dizaines de milliards de dollars. La France a réaffirmé sa volonté "d'accueillir favorablement les investissements des entreprises chinoises et s'est engagée à leur offrir un climat d'affaires équitable, ouvert et non discriminatoires". Les investissements chinois en France représentent 700 filiales d’entreprises qui emploient 45 000 personnes.

Au total, une trentaine d'accords régaliens et commerciaux ont été conclus. Dans le domaine commercial, ils concernent plusieurs grandes entreprises françaises pour un total de "plusieurs milliards d'euros", dans les domaines de l'aéronautique, de l'agroalimentaire, de l'énergie et de la culture. Paris et Pékin se sont également mis d'accord sur le principe d'une levée de l'embargo visant depuis 2015 les exportations de volailles française. La Chine est le septième client de la France et son deuxième fournisseur, selon le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Les échanges commerciaux entre la France et la Chine restent largement favorables à la Chine : elle est le premier déficit commercial bilatéral de la France, avec 29,2 milliards d'euros en 2018.

Voici les principales entreprises françaises qui ressortent gagnantes de la venue du président chinois en France, classées par ordre alphabétique :

Airbus —  Un accord de 30 Mds€ pour la vente de 290 avions, A320 et A350.

Très attendu, un accord entre Airbus et la China Aviation Supplies Holding Company (CASC) portant sur l’acquisition de 290 appareils de la famille A320 et de dix A350 a été notamment signé. Cette commande, qui avait été annoncée en janvier 2018 par Emmanuel Macron à Pékin, portait initialement sur 184 Airbus. La très grande majorité des appareils seront des A320 et A321 en version NEO mais la commande comprend également des A319, a-t-on par ailleurs appris.

BNP Paribas et Eurazéo —  Création d’un fond de coopération franco-chinois, dont le montant cible est d'1 Md€, pour aider le développement d'entreprises françaises.

BNP Paribas a également signé un mémorandum sur les cofinancements avec Bank of China pouvant, selon l'Elysée, atteindre près de 6 milliards d'euros sur les trois prochaines années.

CMA-CGM — Contrats avec China State Shipbulding Corporation pour un montant estimé à 1,2 Md€.

Les deux entreprises ont signé un contrat de coopération globale et un contrat de construction portant sur 10 nouveaux navires d’une capacité de 15 000 containers équivalent vingt pieds (EVP), dont le montant est estimé à 1,2 milliard d'euros.

EDF — 1 Md€ pour un parc éolien offshore.

Techniciens EDF. Facebook/EDF

EDF a conclu lundi avec China Energy Investment Corporation (CEIC) un accord sur un projet de parc éolien offshore en Chine pour environ un milliard d'euros. Cet accord porte sur les phases 4 et 5 du projet éolien de Dongtai, a précisé la présidence française, ajoutant qu'il concernait la construction et l’exploitation d’un parc éolien de 502 MW au large de la province du Jiangsu.

Schneider Electric — Accord pouvant atteindre 6 Mds€.

Le PDG de Schneider Electric, Jean-Pascal Tricoire, lors de l'Innovation Summit 2018. Facebook/SchneiderElectricFR

Schneider Electric et Power Construction Corporation (PCC) ont signé un accord de coopération stratégique pouvant atteindre près de 6 milliards d'euros, portant sur la modernisation industrielle des usines de PCC en Chine et en pays tiers. Deux projets sont déjà identifiés en Arabie Saoudite et à Dubai.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Pourquoi Emmanuel Macron va parler de Huawei avec Xi Jinping

VIDEO: Cette gigantesque balançoire vous fait virevolter à plus de 395 mètres de hauteur au-dessus d’un canyon — c’est terrifiant

  1. masson

    Quand les Chinois nous auront piqué notre savoir faire Airbus ( et autres) la France pointera avec les pays tiers mondiste .....

Laisser un commentaire