Airbus en passe de détrôner Boeing plombé par l'immobilisation des 737 Max

Vol d'un Airbus A380 au 53e Salon du Bourget, le 23 juin 2019. REUTERS/Pascal Rossignol

L'année commence mal pour Boeing. Le constructeur américain subit les conséquences des deux crashs aériens de ses 737 Max, survenus à seulement quelques mois d'intervalles. Boeing a effectivement annoncé une chute d'environ 37% de ses livraisons d'avions sur les six premiers mois de l'année, en raison notamment de l'immobilisation des appareils 737 Max. Les compagnies aériennes préfèrent placer leur confiance dans son concurrent européens. 

Résultat, Boeing a livré 239 appareils au premier semestre, contre 389 pour Airbus. L'avionneur américain est donc en passe de céder sa place de premier constructeur aéronautique mondial. Parmi les appareils livrés par Airbus sur cette période figurent 53 A350, 4 A380 et 163 A320neo. Les commandes nettes s'établissent à 88 appareils, quand elles ressortent négatives pour le constructeur de Seattle, à - 119 avions. Elles étaient à -125 à la fin du mois mai. Sur le seul mois de juin, Boeing a livré 37 appareils.

En 2018, le groupe américain avait livré 806 avions, un record qui lui avait permis de conserver pour une septième année consécutive son statut de premier constructeur mondial devant Airbus, dont les livraisons avaient atteint 800 l'an dernier.

Boeing n'a pas encore réglé le problème

Tous les Boeing 737 MAX ont été interdits de vol à la suite de la catastrophe aérienne d'Ethiopian Airlines survenue le 10 mars, moins de cinq mois après la chute d'un appareil du même type de la compagnie indonésienne Lion Air. Ces deux accidents ont fait près de 350 morts au total. Les livraisons de 737 MAX ont été interrompues en mars et depuis le groupe n'a enregistré aucune nouvelle commande pour cet avion, le plus vendu de Boeing, à l'exception d'une lettre d'intention d'IAG, la maison mère de British Airways, pour 200 737 MAX.

A lire aussi : Le 737 Max de Boeing délaissé par la compagnie saoudienne Flyadeal au profit de l'A320 Neo d'Airbus

La direction américaine de l'aviation civile a identifié le mois dernier un nouveau dysfonctionnement potentiel affectant le 737 MAX et l'avionneur devra le régler avant que l'appareil puisse à nouveau être exploité. En attendant, Airbus pourra certainement profiter de la situation et engranger encore de nouvelles commandes.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Air France chute en Bourse suite à l'annonce d'une nouvelle taxe sur les billets d'avion

VIDEO: Cet oreiller de voyage devrait résoudre un problème fréquent des coussins classiques pour le cou