Airbus a complètement pris l'ascendant sur son concurrent Boeing en 2019. Le constructeur aéronautique européen a établi un nouveau record de livraisons à 863 avions, soit 7,9% de plus que les 800 livrés en 2018, lui permettant de tenir son objectif de dépasser les 860 livraisons, selon Reuters. De son côté, Boeing a livré 345 appareils à fin novembre. Airbus a profité des déboires de son rival américain, lourdement pénalisé par l'interdiction de voler de son 737 MAX.

Cette décision a fait suite aux deux accidents aériens impliquant cet appareil, le crash d'un 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air en octobre 2018, faisant 189 morts, suivi en mars 2019 du crash d'un avion du même modèle du transporteur Ethiopian Airlines, tuant ses 157 occupants. Avant la suspension des livraisons de cet appareil, en mars dernier, Boeing livrait 52 B737 MAX par mois et entendait augmenter la cadence pour passer à 57 en juin, rappelle La Tribune. Lors des 11 premiers mois de 2018, le constructeur avait livré deux fois plus d'appareils — 704 au total — que de janvier à novembre 2019.

Airbus restera devant Boeing en 2020

Mais Airbus doit aussi son succès de l'année écoulée à la réussite commerciale de ses A320, A321 et autres A350. Résultat, l'avionneur dont le siège se trouve à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse, s'empare de la place de premier constructeur mondial que Boeing occupait depuis 2011. Airbus a toutefois connu des difficultés en 2019, sur la production de l'A320 Neo. A l'automne, le groupe avait revu à la baisse son objectif initial de 880 à 890 livraisons. En outre, l'avionneur a bénéficié de l'acquisition des C-Series — devenus A220 — du constructeur canadien Bombardier en juillet 2018. 

En 2020, Airbus devrait sans problème rester le numéro un mondial, alors que Boeing a décidé de suspendre la production des 737 MAX. Le groupe américain ne parvient pas à sortir de la crise, le retour dans le ciel de ces appareils restant toujours très incertain. Son directeur général, Dennis Muilenburg, a été licencié en décembre avec effet immédiat, alors que Boeing subit les conséquences financières du clouage au sol de ses avions les plus vendus.

Et les difficultés de l'avionneur sont encore loin d'être terminées. Outre les 400 appareils 737 MAX déjà vendus et immobilisés depuis mars, il doit parvenir à mettre en service les 400 autres produits depuis 10 mois et non livrés, précise La Tribune. De quoi laisser à Airbus une belle marge d'avance sur son concurrent.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Paris, Nice, Lyon... Voici les nouvelles lignes aériennes au départ de ces aéroports qui ouvriront en 2020

Apple rend accessible iTunes sur les téléviseurs Samsung — et ça laisse entrevoir la manière dont la marque à la pomme lancera son propre service vidéo