Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Alexandria Ocasio-Cortez répond à Donald Trump qui demandait à certains élus démocrates de rentrer dans les pays "d'où ils viennent"

Alexandria Ocasio-Cortez répond à Donald Trump qui demandait à certains élus démocrates de rentrer dans les pays "d'où ils viennent"
© Patrick Semansky, File via AP, Evan Vucci/AP

L’élue démocrate Alexandria Ocasio-Cortez a répondu à un tweet du président Donald Trump qui déclarait dimanche que les femmes progressistes du Congrès, appelées "the Squad", devraient retourner dans leurs pays "corrompus" et "infestés par la criminalité" (les trois concernées sont nées aux Etats-Unis). La représentante démocrate élue à New York a répondu au tweet quelques heures plus tard en disant : "Monsieur le président, le pays d'où je viens et le pays pour lequel nous jurons toutes est les Etats-Unis". Elle a ajouté : "Mais étant donné à quel point vous avez détruit nos frontières avec des camps inhumains, pour votre bénéfice et celui des compagnies qui en font du profit, vous avez absolument raison au sujet de la corruption à vos pieds."

Dans ses tweets, Donald Trump a suggéré que les quatre congressistes, se référant très probablement au "Squad" des progressistes fraîchement élues, "venaient de pays dont les gouvernements sont une catastrophe complète et totale, les pires, les plus corrompus et ineptes du monde (s'ils ont un gouvernement qui fonctionne)," et devraient "retourner et aider à réparer" les "lieux d'où elles viennent". "Ces endroits ont grandement besoin de votre aide, il serait temps d'y aller," a ajouté Donald Trump sur Twitter, et continué "Je suis sûr que Nancy Pelosi serait très heureuse d'organiser rapidement un voyage gratuit !"

Alexandria Ocasio-Cortez est née dans le Bronx, un quartier de New York. Seule Ilhan Omar, représentante démocrate, est née en dehors des Etats-Unis, elle est arrivée dans le pays en tant que réfugiée de sa Somalie natale. Sur Twitter, Ilhan Omar a répondu : "Monsieur le président, en tant que membre du Congrès, le seul pays auquel nous prêtons allégeance est les Etats-Unis. C'est le pays pour lequel nous nous battons et essayons de nous protéger contre le pire, le plus corrompu, et le plus incompétent des présidents."

La représentante du Massachussetts Ayanna Pressley a également répondu aux tweets du président, disant que ceux-ci étaient racistes et que les représentantes ne retourneraient "nulle part… à part à Washington DC."

"C'est à CELA que le racisme ressemble" a écrit Ayanna Pressley. "NOUS sommes la démocratie. Et nous ne bougerons pas. A part à Washington afin de nous battre pour les familles que vous marginalisez et dénigrez tous les jours". Rashida Tlaib, nouvelle représentante démocrate et née à Detroit dans le Michigan, a également répondu au tweet en rétorquant : "Il est la crise. Son idéologie dangereuse est la crise. Il doit être destitué."

Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants du parti démocrate, s'est rapidement jointe à l'affrontement, affirmant que le tweet de Donald Trump lui a permis de réaffirmer que "son plan pour 'rendre à l'Amérique sa grandeur' a toujours été de rendre l'Amérique blanche. Notre diversité est notre force et notre unité est notre pouvoir."

Des candidats à l'investiture présidentielle démocrate, dont Joe Biden, Pete Buttigieg, Julian Castro, Kamala Harris et Elizabeth Warren, se sont manifestés sur Twitter, condamnant les tweets de Donald Trump.

Version originale : Business Insider / Ellen Cranley

Découvrir plus d'articles sur :