Russell Crowe dans Robin Hood de Ridley Scott (2010). IMDb

Après avoir maillé tout le territoire chinois— même les zones les plus reculées — et après avoir conquis une bonne partie de l'Asie, Alibaba part à l'assaut de l'Europe. 

Jusqu'alors, sa présence sur le continent était sporadique: un site marchand, AliExpress, qui a une vaste marge de progression, et des bureaux qui avaient pour mission première d'aider les marques européennes à vendre en Chine. 

Désormais, les choses sérieuses commencent avec l'annonce, ce jeudi 29 novembre 2018, d'un partenariat signé entre Alibaba et El Corte Inglés.

Le groupe espagnol de distribution, physiquement présent en Espagne et au Portugal,  s'affiche comme le numéro 1 en Europe des grands magasins, avec 15,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2017. 

Etroite collaboration

Les deux groupes ont l'intention de coopérer "étroitement" dans les domaines "du commerce et de la vente au détail, des services informatique dans le cloud, de l'innovation numérique et des technologies intelligentes de paiement", indiquent-ils dans un communiqué.

Grand magasin El Corte Inglés, Alicante, Espagne. Wikimedia commons/Kokoo

Dans le détail, El Corte Inglès aura accès à toutes les solutions technologiques offertes par le cloud d'Alibaba, dont l'analyse des données et l'utilisation de l'intelligence artificielle pour personnaliser les relations avec les clients.  

El Corte Inglés pourra également vendre ses produits sur les places de marché d'Alibaba, notamment Tmall et AliExpress à destination des clients chinois et des clients du reste du monde. 

De son côté, AliExpress — la balbutiante plateforme d'e-commerce d'Alibaba en Europe — va installer des points de vente physiques au sein des centres commerciaux d'El Corte Inglés, sortes de "shop-in-shop", comme le fait Cdiscount chez Géant Casino ou Darty chez Carrefour. 

AliExpress profitera, en outre, des connaissances du marché espagnol de son nouveau partenaire et surtout de ses capacités logistiques. Et les centres commerciaux El Corte Inglés serviront de points de retrait pour les marchandises achetées en ligne sur AliExpress.

La collaboration va se renforcer aussi autour des moyens de paiement. El Corte Inglés, qui a déjà partiellement intégré la solution de paiement Alipay depuis mars dernier, va étendre ses usages pour améliorer l'expérience des touristes chinois en Espagne.

Plus largement, Alibaba et El Corte Inglés affichent leur intention d'explorer bon nombre de possibilités de coopération pour faire progresser chacun leurs activités.

Un accord gagnant-gagnant

"Cet accord nous permettra de combiner le monde physique et le monde en ligne afin d'offrir la meilleure expérience d'achat à nos clients. Ensemble, nous écrivons l'avenir et nous nous positionnons à la pointe du commerce et de la technologie", a déclaré Victor del Pozo Gil, directeur général d'El Corte Inglés. 

"C'est un scénario gagnant-gagnant", estime Clément Genelot, analyste e-commerce et retail chez Bryan Garnier & Co. "En s'associant à un géant de la tech, les retailers peuvent rattraper leur retard dans le digital plus vite et de façon beaucoup moins coûteuse que s'ils avaient tenté de le faire seul."

"Bien sûr, le risque pour les enseignes physiques de se faire doubler par les e-commerçants est réel. Mais l'urgence est de rattraper le retard sur la partie tech, comme souhaite le faire Carrefour qui s'est allié avec Google en juin dernier. Ensuite viendra le temps de réagir sur le modèle." 

Pour l'e-commerçant, l'avantage est tout autre mais tout aussi bénéfique. D'une part, Alibaba sécurise ses approvisionnements de produits internationaux, très demandés en Chine, et d'autre part, il va pouvoir voir si la clientèle espagnole est réceptive à ses produits et à son modèle, sans avoir besoin d'investir fortement sur place.

"Cette alliance avec El Corte Inglés est très cohérente dans la stratégie d'Alibaba. Ses perspectives de croissance ralentissent en Chine où il sera bientôt confronté à un plafond de ses ventes en ligne, alors il regarde vers l'Europe."

Outre l'Espagne, Alibaba s'apprête à ouvrir un hub logistique en Belgique, à Liège. Un accord a été signé en ce sens le 5 décembre pour la construction à Liège d'un hub logistique de 220.000 mètres carrés. Il devrait être opérationnel à compter de 2021.

Cet article a été mis à jour après la signature de l'accord entre Alibaba et les autorités belges le 5 décembre 2018.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La grande distribution joue aux poupées russes et installe des magasins dans des magasins

VIDEO: Les propriétaires de chat vont pouvoir nourrir leur animal à distance grâce à cette gamelle intelligente