Fête annuelle d'Alibaba en 2017. Alibaba Group

Une semaine à peine après avoir signé une alliance avec le groupe espagnol de grands magasins El Corte Inglès, Alibaba annonce qu'il va poser ses valises en Belgique. 

Le géant chinois du e-commerce était en pourparlers depuis plusieurs mois avec les autorités belges et la direction de l'aéroport de Liège pour y installer un entrepôt. Une étape de plus a été franchie ce mercredi 5 décembre 2018 avec la signature d'un accord entre le gouvernement belge et Alibaba.

Sa filiale Cainiao Smart Logistics Network, véritable bras logistique d'Alibaba, va installer un "hub logistique intelligent" sur une surface de 220.000 mètres carrés. 

"L'investissement initial s'élèvera à 75 millions d'euros et la première phase de l'installation devrait être opérationnelle début 2021", précise Alibaba dans un communiqué.

A titre de comparaison, l'entrepôt ouvert en 2017 par Amazon à Amiens dans la Somme — et à ce jour son plus grand en France— s'étend sur 107.000 mètres carrés.

Avec cette plateforme logistique, Alibaba s'offre un important point d'entrée et de sortie pour importer des biens européens vers la Chine et inversement. Ce hub de Liège va s'inscrire dans un réseau mondial de hubs logistiques qui visent à assurer à terme des livraisons dans le monde entier en moins de 72 heures et qui doivent permettre à Alibaba d'assurer son objectif d'importer 200 milliards de dollars de biens de qualité en provenance du monde entier vers la Chine dans les cinq prochaines années.

L'aéroport de Liège n'a pas été choisi au hasard. Classé huitième aéroport de fret d'Europe, et premier de Belgique, il a l'avantage de fonctionner 24/24, sept jours sur sept.

Cet accord se double d'un soutien officiel de la Belgique à l'EWTP, (Electronic World Trade Platform). Cette plateforme de commerce en ligne a été créée en 2016 par le fondateur d'Alibaba pour faciliter aux PME un accès au commerce transfrontalier. Il a déjà été adopté par la Chine, la Malaisie et le Rwanda. La Belgique est le premier pays européen à l'adopter aujourd'hui. 

"En outre, le gouvernement belge et le groupe Alibaba vont collaborer pour introduire de nouvelles technologies qui permettront de digitaliser les procédures douanières, ce qui est un élément essentiel dans la fluidification du commerce mondial, en particulier pour les PME", indique encore Alibaba.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le géant chinois Alibaba passe à l'offensive en Europe — et sa première cible est désormais connue

VIDEO: Une chercheuse spécialiste du sport déconseille l'exercice le plus répandu pour travailler ses abdos