Michael Jasmund/Unsplash

C'est un geste quotidien, presque insignifiant, mais qui pourrait coûter beaucoup d'argent. Une récente étude de l'ONG Rand Europe, et rapportée par le site Quartz, montre que les Américains qui se rendent aux toilettes plusieurs fois par nuit coûtent environ 45 milliards de dollars (40 milliards d'euros) par an à l'économie, car la perturbation du sommeil les rend plus fatigués et malades que ceux qui ne se lèvent pas pendant la nuit. 

Mais cet acte n'est pas à prendre à la légère. Ils souffrent en réalité d'une maladie appelée nycturie, qui toucherait environ 27,5 millions de personnes aux États-Unis, dont à peu près 12,5% de la population active. La nycturie affecte le tractus urinaire inférieur et oblige les personnes qui en souffrent à se réveiller dans la nuit pour aller aux toilettes. Elle est souvent causée par une consommation d'eau trop élevée, des troubles du sommeil ou une obstruction des voies urinaires.

Pour arriver à leur estimation de 40 milliards d'euros, les chercheurs ont utilisé un modèle macroéconomique simulant la situation économique actuelle d'un pays, puis prédisant l'évolution de la production si la nycturie était moins développée. Évidemment ce n'est pas une science exacte mais cela permet de donner une idée de la façon dont un problème de santé peut avoir un impact économique réel sur la société. 

En plus du fait de devoir se lever pour aller aux toilettes alors qu'on est en train d'essayer de s'endormir, tout ce qui perturbe le sommeil peut avoir de graves conséquences pour le lendemain mais également pour son état de santé général. Le fait de dormir moins de sept heures d'affilé est souvent associé à un risque plus élevé de décès prématuré, de maladie cardiaque et de dépression, entre autres. Et le sommeil est la clé du système immunitaire. Ainsi, ceux qui doivent se lever plus de deux fois par nuit ont davantage de risques d'infections virales ou bactériennes.

La nycturie peut être soignée en modifiant certains comportements, comme le fait de réduire sa consommation de caféine et d'alcool, de faire une sieste l'après-midi ou de porter des bas de contention. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici 8 comportements courants à éviter si vous voulez profiter d'une bonne nuit de sommeil, selon une experte — et ce qu'il faut faire à la place

VIDEO: Voici ce que ça fait de rouler à 200km/h dans les rues de Paris au volant d'une Formule 1 électrique