Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Alphabet dévoile pour la première fois les énormes revenus publicitaires de YouTube mais déçoit Wall Street

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Alphabet dévoile pour la première fois les énormes revenus publicitaires de YouTube mais déçoit Wall Street
© MSNBC - REVOLUTION -- "Google and YouTube Changing the World" -- Pictured: (l-r) Sundar Pichai, CEO of Google, Susan Wojcicki, CEO of YouTube at the Yerba Buena Center for the Arts in San Francisco -- (Photo by: Kim White/MSNBC/NBCU Photo Bank)

Alphabet, maison-mère de Google, a publié lundi 3 février des résultats mitigés pour le dernier trimestre 2019, alors que le groupe a pour la première fois dévoilé les revenus de YouTube et de son activité dans le cloud. Ces résultats étaient les premiers de Sundar Pichai, désormais à la tête d'Alphabet et Google depuis le mois de décembre, et le retrait opérationnel des fondateurs Sergey Brin et Larry Page. Ces derniers conservent le contrôle de l'entreprise.

Le chiffre d'affaires d'Alphabet a été un peu inférieur aux attentes à 46,075 milliards de dollars (+17% sur un an), là où les analystes espéraient 46,9 milliards, en raison de revenus publicitaires en ralentissement sur les trois derniers mois de l'année. Au total, sur l'ensemble de l'exercice 2019, Alphabet a engrangé un chiffre d'affaires de presque 162 milliards de dollars pour un bénéfice net de 34,3 milliards de dollars.

Mais plus important encore, Alphabet a finalement offert des détails financiers très attendus sur ses activités YouTube et Google Cloud. Ainsi, les publicités ou encore les abonnements sur YouTube ont permis d'engranger un chiffre d'affaires de 4,7 milliards de dollars sur le trimestre et de 15,15 milliards sur l'ensemble de l'exercice (+36% sur an) — 3 milliards de dollars proviennent des abonnements lancés en 2018, 15 milliards de dollars, c'est neuf fois le montant payé par Google pour acquérir la plateforme en 2014.

Google Cloud, quant à lui, a enregistré un chiffre d'affaires de 8,9 milliards de dollars l'année dernière, soit une hausse de 53 % par rapport à l'année précédente. Le secteur est dominé pour l'heure par Amazon suivi de loin par Microsoft. "Nous sommes très satisfaits de l'élan que nous voyons dans le cloud", a déclaré Sundar Pichai.

A lire aussi — Cette Youtubeuse a doublé ses revenus publicitaires en changeant de stratégie

'Quatre domaines clés' d'investissement en 2020

En revanche, la recherche et les autres activités de Google ont enregistré des revenus de 98,1 milliards de dollars en 2019, soit une hausse plus modeste de 15 % par rapport à 2018. Malgré un bénéfice par action qui a très largement dépassé ce que prévoyaient les analystes à 15,35 dollars contre 12,74 dollars, selon les calculs de Factset, cela n'a pas fait changer les investisseurs d'avis. L'action chutait de plus de 4,4% à 00H30 GMT dans les échanges électroniques d'après-Bourse.

Si c'est confirmé mardi, elle quittera le club des entreprises à 1000 milliards de dollars de valorisation boursière dans lequel elle est entré il y a quelques semaines. "Nous favoriserons toujours une vision à long terme", a dit Sundar Pichai lors de la téléconférence avec les analystes financiers.Une façon de répondre à Wall Street qui a tendance à concentrer son attention sur les résultats à court terme.

A lire aussi — L'OMS collabore avec Google pour que ses informations sur le coronavirus s'affichent en tête des résultats

"Nos investissements en science informatique, y compris l'intelligence artificielle, l'informatique ambiante (assistants vocaux, etc, ndlr) et l'informatique délocalisée, nous fournissent une base solide pour la poursuite de la croissance et de nouvelles opportunités partout chez Alphabet", a déclaré le nouveau patron.

Le nouveau patron a détaillé "quatre domaines clés" pour l'exercice 2020 :

  • créer les produits les plus utiles;
  • améliorer le respect de la vie privée et la sécurité des usagers;
  • une meilleure interaction et intégration des ressources;
  • créer de la valeur sur le long terme.

"Nous avons l'intention d'augmenter nos investissements en 2020 aussi bien dans l'infrastructure technique que nos bureaux par rapport à 2019", a prévenu Mme Porat.
Ces investissements seront concentrés sur l'apprentissage automatique dans toutes nos activités, tout comme le "cloud", le moteur de recherche, les publicités et YouTube, a indiqué la directrice financière.

Le nombre d'employés va grimper à un rythme "un peu plus" poussé encore que les 20% de croissance de 2019, a-t-elle ajouté. Outre les recrutements pour soutenir les investissements prioritaires, le rachat de Fitbit, la marque de produits connectés portables acquise en novembre 2019 pour 2,1 milliards de dollars, viendra aussi gonfler le nombre d'employés d'Alphabet.

Découvrir plus d'articles sur :