Google balaye l'amende de l'UE avec un chiffre d'affaires en hausse de 26% au T2, supérieur aux attentes de Wall Street

Le DG de Google Sundar Pichai. Business Insider/Greg Sandoval

  • La maison-mère de Google, Alphabet, a publié lundi un chiffre d'affaires pour le deuxième trimestre supérieur aux attentes des analystes.
  • Alphabet annonce un CA (hors coûts d'acquisition de trafic) de 26,2 milliards de dollars, contre 25,6 milliards de dollars attendus.
  • Le bénéfice net de Google ressort en deçà de celui de l'année dernière, en grande partie à cause de l'amende de 5 milliards de dollars récemment imposée à la société par la Commission européenne.

La maison-mère de Google, Alphabet, a amélioré son chiffre d'affaires de 26% au deuxième trimestre, dépassant les attentes de Wall Street et affichant une forte croissance alors même que la société a écopé d'une lourde amende de 5 milliards de dollars de la part des régulateurs européens.

Les actions d'Alphabet ont gagné 4% après dans les échanges après-Bourse lundi.

Les dirigeants de Google attribuent la saine croissance des revenus à la publicité mobile de l'entreprise et à l'expansion de ses activités de cloud-computing. Sundar Pichai, DG de Google, a cité de nouveaux clients importants pour l'activité cloud, y compris le supermarché américain Target, qui, selon lui, basculait des secteurs clés de son activité vers la plateforme Google Cloud.

Voici quelques chiffres clés:

  • Chiffre d'affaires net (hors coûts d'acquisition de trafic): 26,2 milliards de dollars, contre 25,6 milliards de dollars attendus par les analystes.
  • Bénéfice par action: 4,54 $, en tenant compte de l'amende de l'UE, 11,75 $, en excluant l'amende.
  • CA des "autres paris ": 145 millions de dollars, contre 97 millions de dollars à la même période l'année dernière.
  • Perte d'exploitation des "autres paris": 732 millions de dollars, contre 633 millions de dollars à la même période l'année dernière.
  • Effectif: 89.058, en hausse par rapport aux 75.606 à la même période l'année dernière.

Ces bons résultats ont renforcé l'optimisme des investisseurs autour de Google, dont le titre a grimpé de plus de 17 % au cours des trois derniers mois, alors même que les régulateurs européens ont sanctionné les pratiques commerciales de l'entreprise.

"Alors que les nuages réglementaires et les marges continuent d'être en surnom, nous pensons que le chiffre d'affaires de la publicité au T2 et de 'la vache à lait' qu'est le moteur de recherche sont sains et un bon indicateur de la force potentielle pour la suite de 2018/2019", a indiqué Dan Ives, analyste de GBH Research, dans une note aux investisseurs à la suite des résultats lundi.

Alphabet a publié un bénéfice net de 3,2 milliards de dollars, en baisse par rapport à 3,5 milliards de dollars au T2 l'année dernière. C'est en grande partie à cause de l'amende de 5 milliards de dollars récemment imposée par la Commission européenne. Les autorités de la concurrence de l'Union européenne estiment que Google a enfreint les lois antitrust de l'UE avec Android, l'OS mobile utilisé sur la plupart des smartphones du monde. Google a fait appel de la décision.

Interrogé sur l'impact de cette décision sur les activités mobiles de Google, Pichai a déclaré: "Nous analysons la décision, et je pense qu'il est trop tôt pour commenter ou spéculer."

Pichai a signalé que les investissements dans l'intelligence artificielle étaient un atout important pour aider Google à rester en tête sur le marché concurrentiel, et il a souligné les nouvelles opportunités pour Google de gagner de l'argent grâce à son produit populaire Maps.

"J'ai toujours pensé que Maps est un atout énorme pour nous", a-t-il dit.

Le nombre de clics payés sur les pubs Google a augmenté de 58% sur un an, tandis que le montant que Google perçoit clic publicitaire moyen a chuté de 22%, en ligne avec les tendances du marché.

Les coûts d'acquisition de trafic, une mesure importante dans les activités publicitaires de Google, ont grimpé jusqu'à 23 % des revenus publicitaires au deuxième trimestre, en légère hausse par rapport aux 22 % enregistrés au cours de la même période l'année dernière.

Version originale: Greg Sandoval/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Google aurait proposé à la Commission européenne d'apporter des changements à Android il y a 1 an — mais c'était trop tard pour Bruxelles

VIDEO: Cette villa à 250 M$ est la demeure la plus chère à vendre aux États-Unis — voici à quoi elle ressemble